Commentaire de BA
sur Tous en marche vers la liberté


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

BA 14 août 2021 11:41

Israël : une expérience scientifique à l’échelle d’une nation.


Israël est un des pays les plus vaccinés du monde. Hélas, les deux doses de vaccin Pfizer se sont révélées inefficaces contre le variant Delta. En ce moment même, le nombre de cas de contamination explose en Israël. Le gouvernement a donc décidé d’injecter une troisième dose de vaccin Pfizer ! Le Premier ministre israélien a expliqué que c’était, je le cite, « pour tester l’efficacité de la 3e dose » !


https://actu.orange.fr/societe/sante/virus-israel-abaisse-a-50-ans-l-age-pour-la-dose-de-rappel-CNT000001Dn8IB/photos/une-femme-se-fait-vacciner-contre-le-covid-19-le-11-aout-2021-a-jerusalem-31b92ee5cb18854de0b5f56b101f4047.html


Cette phrase est ahurissante. Un Premier ministre déclare tranquillement qu’il injecte une troisième dose de vaccin Pfizer « pour tester l’efficacité de la 3e dose » !


- Première phase de cette expérience scientifique : les Israéliens âgés de plus de 60 ans ont reçu une troisième dose de vaccin Pfizer.


- Maintenant, Israël va passer à la deuxième phase de cette expérience scientifique : les Israéliens âgés de plus de 50 ans vont recevoir une troisième dose de vaccin Pfizer.


Problème : des scientifiques israéliens commencent à s’opposer à cette expérience scientifique à grande échelle.


"Nous devons nous rappeler que nous sommes le premier pays à franchir cette étape"


La responsable des services de santé publique au sein du ministère de la Santé, Dr. Sharon Alroy-Preis, a voté jeudi contre la décision de commencer à vacciner les personnes de plus de 50 ans avec une troisième dose de vaccin, lors d’une réunion du comité des vaccinations.


Parmi les 82 membres de cette commission scientifique, pas moins de 32 responsables se sont opposés à la proposition.


42 membres se sont également opposés à l’élargissement de l’éligibilité aux personnes de plus de 40 ans pour l’heure, 30 se sont exprimés en faveur de cette campagne.


"Nous n’avons pas suffisamment de données… Je pense que nous devrions d’abord voir comment agissent les vaccins pour les plus de 60 ans", a déclaré Mme Alroy-Preis auprès de Channel 12.


"Je pense qu’à ce stade, nous devrions donner la priorité aux personnes les plus à risque… Nous devons attendre, nous devons nous rappeler que nous sommes le premier pays à administrer une troisième dose de vaccin", a-t-elle ajouté.


Sharon Alroy-Preis n’a toutefois pas précisé la raison de son opposition, si elle était préoccupée par la sécurité des personnes ou si elle doutait simplement de l’effet bénéfique de ce rappel.


"Au final, c’est un panel de professionnels qui examine toutes les données… et prend une décision. Mon opinion ne vaut pas plus ou moins [que la leur]", a-t-elle encore souligné, indiquant que "ce qui a été décisif, c’est le fait que nous ayons un taux d’infection en plein essor et que nous devons utiliser toutes les mesures à notre disposition pour le faire baisser".


Et si l’Agence américaine des médicaments (FDA) n’a accordé pour l’instant l’injection d’une troisième dose de vaccin de Pfizer ou Moderna contre le Covid-19 seulement pour certaines personnes au système immunitaire affaibli, Dr. Sharon Alroy-Preis estime que "nos décisions sont prises par des professionnels… qui ne sont pas moins capables que la FDA".


https://www.i24news.tv/fr/actu/israel/1628920709-israel-covid-19-une-haute-responsable-de-la-sante-opposee-a-l-administration-d-une-3e-dose-de-vaccin-pour-les-plus-de-50-ans



Voir ce commentaire dans son contexte