Commentaire de samuel
sur Dois-je me vacciner ? Discussion à partir de l'exemple du tramway fou


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

samuel 26 août 2021 09:06

@Legestr glaz

Il faut arrêter avec les généralités.

Lorsqu’on est infecté par le tétanos, c’est une toxine qui tue. Je suis désolé que vos connaissance ne proviennent que de l’ère Raoult et de son dogme de la surinfection bactérienne. Dans ce cas précis, la vaccination cible la toxine.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6491101/
Il faut relire l’étude... A minima ses conclusions. La conclusions c’est qu’ils ne peuvent pas conclure devant la faible qualité des données...

http://lutinslibres.fr/wp-content/uploads/2017/10/Courbe-Rougeole-1-1080x854.jpg

Il manque la source.
Il manque une donnée plus pertinente : le nombre de cas déclarés. Vous le dites vous même. La surinfection peut tuer et l’utilisation d’antibiotique permet de sauver des vies. L’efficacité du vaccin quant à elle, se mesure au nombre de cas symptomatiques déclarés.

Vaut-il mieux avoir des pavillons d’hopitaux totalement dédiés à soigner des infections qu’une population vacciné qui n’embolisera pas les hopitaux et sera premuni de complications ?

Vous parlez des antibiotiques comme s’il s’agissait de prendre du paracétamol en oubliant tous les problèmes d’antibiorésistance. Vaut-il mieux se vacciner ou blinder la population d’antibiotique au risque de ne plus pouvoir en utilisant au bout de 20 ans face à la montée de l’antibiorésistance ?

Alors oui, sans vaccin les conditions d’hygiène et les autres progrès de la médecine ont permi de faire baisser la mortalité. Mais ce n’est pas une raison pour ne pas faire appel au vaccin pour les raisons invoquée ci-dessus et surtout ce n’est pas un schéma qui s’applique à toutes les maladies !

Anecdote perso. Mon père avait un collègue de travail qui a attrapé la polio dans sa jeunesse. Vous savez quoi ? Il est vivant. Mais il ne peut pas courir sans se casser la gueule. Allez lui dire que la vaccination ne sert à rien parce qu’il n’en est pas mort !


Voir ce commentaire dans son contexte