Commentaire de Emile Mourey
sur Quand la Gaule, Chalon-sur-Saône, Bibracte et Gergovie, étaient juives et druidiques avant d'être romanisées, puis féodalisées


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Emile Mourey Emile Mourey 8 septembre 17:16

@L’apostilleur

Je vous réponds en vous posant une question : en quoi, un archéologue, même diplômé, serait-il plus compétent qu’un officier de carrière sorti de Saint-Cyr qui a l’expérience des conflits et du terrain du combattant... et qui
a fini sa carrière en bourlinguant à la tête de ses unités à l’instruction dans le chalonnais qu’a parcouru César ?
Je ne reproche pas Mme de Saint Pulgent de s’être trompé lors du dégagement des fresques de Gourdon qu’un enduit protégeait ; je lui reproche d’avoir effacé un messie guerrier qui descendait du ciel et de n’avoir pas voulu reconnaître sa faute.
Je ne reproche pas aux archéologues de s’être trompé sur la localisation de nos anciennes capitales gauloises. Je reproche au politique de ne pas s’adresser aux spécialistes compétents en la matière, à savoir le militaire et, en plus, quand ce militaire est latiniste.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              


Voir ce commentaire dans son contexte