Commentaire de velosolex
sur France, Algérie, halte à la « repentance » bêlante


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

velosolex velosolex 19 octobre 2021 12:05

@Decouz
-Les invasions, ou « colonisations » ont historiquement un effet constant sur les populations, c’est de créer un sentiment identitaire.
-César, en envahissant la Gaulle, a réussi à fédérer autour de Vercingétorix des tribus très différentes, et qui s’étaient souvent opposé les unes aux autres. 
-L’invasion Anglaise pendant la guerre de cent ans, qui durera en fait trois siècles, émaillés de pèriodes de paix, a eu le même effet sur ce qu’est en train de devenir la France, culturellement et politiquement. En normandie et en Guyenne, où les anglais sont implantés, la répression contre les soulèvements va accentuer la haine, et l’envie de se débarasser de l’envahisseur. 
-L’Afghanistan, un conglomérat de tribus sans cesse en conflits va retrouver son unité dans la lutte contre les soviétiques...Puis se déchirer de nouveau quand ils vont partir....
-L’Algérie ne reconnaitra certainement pas que les faits ne sont pas binaires. Méchants contre gentils. Les barbaresques issus du Maghreb terrorisent la méditérannée. Alger à l’époque de l’intervention compte autant d’esclaves et d’otages pris jusqu’au large de Marseille, ( mais aussi jusqu’aux marins bretons péchant à Terre Neuve). Le commerce est devenu très difficile. Il n’y a pas de nation algérienne, évidemment, ou Libanaise, puisque l’empire Ottoman a unifié un empire qui s’est construit jusqu’en espagne...Mais cet empire se fissure. Les points de vue évoluent au fil des histoires et des sensibilités et des intérets. Mais il est évident que le regard qu’on porte actuellement est propagandiste. La France, pour des raisons de politique intérieure à l’Algérie est devenu une sorte de bouc émissaire, bien pratique pour construire un roman national. Dans celui ci, l’empire ottoman est considéré comme une sorte de « grand frère ». Il s’agit de ne pas contrarier Erdogan.
Par contre, la France est un bon choix. Beaucoup ne connaissent rien à l’histoire, ou entretiennent la haine avec leur pays. C’est donc facile de cliver et d’influencer, et de pousser ses pions. Pendant ce temps là la chine et la Russie font leur fricot en Afrique. Les deux pays trainent des casseroles dans leur pays. Le même processus impérialiste qui a été la règle pendant des siècles. Qui parle des Ouigours et des Tibétains ? Qui connait notre passé à l’heure où l’on parle de l’esclavage. L’univers fantasmé que se font les africains de notre pays, avec un smartphone comme étoile du berger, égrainant ses promesses, ne correspond pas à notre vrai histoire.
Lisez par exemple « l’’histoire populaire de la France », ou « l’histoire populaire de la Bretagne », deux livres parus à une année de distance, et qui ont certainement pour but d’éclairer un peu ce qu’on ne dit dans notre histoire officielle, sinon très sommairement. Le statut de cert est très proche de celui d’esclave. Pas de droit de mariage sans le consentement du seigneur. Pas de droit de transmission aux héritiers. Pas le droit de quitter le fief sinon en payant une somme astronomique. Cela a été la règle jusqu’à la révolution, même si des timides réformes ont atténué ça et là l’horreur. 


Voir ce commentaire dans son contexte