Commentaire de McGurk
sur Covid-19 : virus mortel ou mauvaises décisions ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

McGurk McGurk 22 novembre 2021 13:22

Un lissage des décès sur 52 semaines, nous permet de connaître l’impact de ces augmentations sur la mortalité habituelle

Il n’y a pas eu de surmortalité vu que l’année 2019 a été anormalement basse en ce qui concerne les décès, à savoir que les personnes qui auraient dû mourir cette année-là ont vécu légèrement plus longtemps (mais pas beaucoup plus).

Ces 2 mesures ont des impacts sur l’évolution des infections respiratoires chez les patients, mais également sur toutes les pathologies habituelles.

Vous avez oublié deux évènement majeurs qui ont, à eux seuls, permis l’installation durable de cette maladie :

*Le déni des autorités qui, jusqu’à ce que le virus touche Paris puis enfin Versailles, ont fait croire aux gens que ce n’était qu’une « gripette » et que coller des affichettes dans les lieux de transports allait arrêter les contaminations.

*Le refus catégorique de notre Zéro en chef de fermer toutes les frontières au motifs que, justement, « le virus n’a pas de frontières » alors que les autres pays, comme l’Allemagne, l’avait fait sans se poser de questions ou demander au Maître bruxellois.

La décision a été prise notamment à la suite de la pression médiatique suivant des remontées de cas déclarés Covid-19 et des projections alarmistes fondées sur des modèles sans ancrage dans le réel.

Non, c’est faux.

La presse n’a été qu’un instrument pour instituer une paranoïa et ensuite la panique au sein de la population. Elle comptait scrupuleusement, en exagérant comme d’habitude, chaque personne contaminée en disant que c’était la fin du monde.

Tout médecin sérieux sait pertinemment que confiner des familles entières chez elles, avec potentiellement des malades, ne fera qu’empirer les choses.

Les « pseudo-résultats », présentés comme résultant du succès du confinement, sont grossiers et stupides car ils ont participé à un écrasement de la « courbe des contaminations »...qui était une véritable bombe à retardement car, lors des « déconfinements », il y avait plus d’infectés qu’avant.

Beaucoup de journalistes écrivent que le confinement strict a permis de sauver de nombreuses vies par l’absence des accidents de voiture.

Tout comme respirer l’air peut nuire à la santé, traverser au passage piéton, boire de l’alcool, prendre les transports en commun, etc.

Ces gens ont fait et continuent à non-argumenter en énonçant « des faits véridiques », « la science » (imbécile) comme racontait l’un d’entre eux l’autre jour.


Voir ce commentaire dans son contexte