Commentaire de
sur Sarkozy et les identités dangereuses


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

(---.---.140.77) 19 mars 2007 16:19

Cher Jean le déraciné,

«  »La politique d’immigration a été ces dernières années, une catastrophe , car il n’y avait pas de politique du tout. Cette carence , cette nullité , a abouti à l’émergence du FN et fait que la question sur l’immigration est devenue majeure et capitale . Que Sarkosy propose un ministère de l’immigration me parait tout à fait logique...«  »

Depuis que p’tit Niko est aux affaires intérieures, qu’a-t-il fait ?

Voici quelques chiffres de 2005 émanant d’une source FN :

7% seulement des 186 000 titres de séjours allèrent de paire avec un contrat de travail en 2005. (5% en 2004).

75% des titres de séjours sont distribués à des non européens.

150 000 naturalisations d’étrangers en 2005.

49% des 150 000 naturalisations proviennent des trois pays du Maghreb, selon l’Intérieur.

55 000 naissances issues de parents étrangers bénéficiant du « droit » du sol, permettant à ces derniers de rester définitivement sur le territoire, soit 165 000 personnes.

600 000, c’est le nombre de clandestins franchissant les frontières françaises (Dom-Tom inclus) chaque année, selon un rapport du Sénat (n°300 série 2005-2006)

36 milliards d’euros, c’est le coût annuel des colonies étrangères installées en France selon l’économiste Jacques Bichot du Conseil Economique et Social. Etude présentée à l’Institut Géopolitique des Populations en 2004, censurée par les médias.

36 milliards d’euros c’est aussi -coïncidence fortuite- le déficit public de la France en 2006

50 milliards d’euros, c’est le coût global annuel des étrangers présent en France en 2005 selon une autre étude, menée par l’économiste de l’université de Princeton, Gérard Pince, expert au sein du FMI et de la Banque Mondiale. Pour la même année, Pierre Milloz, Inspecteur général dans l’administration dont les études furent couronnées par la chancellerie des Universités de Paris (Prix Deschanel) et à deux reprises par l’Académie des sciences morales et politiques (prix René Cassin, prix Lucien Dupont), arrive aux mêmes conclusions quant au coût exorbitant des populations allogènes, net de leur contribution à la société via impôts bien entendu. 300 millions d’euros, c’est le coût de la prise en charge des immigrés clandestins dans des hôtels.

40% des 250 000 étudiants étrangers qui quittent l’université sans licence.

8000 euros, c’est le coût pour l’Etat de la scolarité d’un étudiant étranger

178 689 , c’est le nombre d’étrangers (souvent illégaux) qui ont bénéficié de l’Aide médicale d’Etat en 2005, soit des soins gratuits sans ticket modérateur, à la différence des milliers de familles françaises modestes qui payent le ticket modérateur.

7000 euros. C’est le cadeau de Sarkozy aux étrangers Maliens pour les inciter au retour. La prime précédente au retour s’élevait à 3660 euros, Nicolas Sarkosy, en doublant la mise, voulait « multiplier par dix » le nombre de retour annuels au pays. Mais l’incitation au retour fit choux blanc : 120 bénéficièrent de l’offre en deux ans et demi sur 120 000 Maliens résident en France, dont 60% de façon illégale.

0, c’est le nombre de clandestins Maliens que Nicolas Sarkozy a renvoyé en 2005.

Lors de son voyage au Mali en mai 2006, Nicolas Sarkozy annonçait fièrement à ses hôtes « Je vous mets au défi de dire qu’il y a eu le moindre charter vers le Mali depuis quatre ans ». 73 000. C’est le nombre de reconduites à la frontières prononcées par la justice en 2005. Sur ce nombre seuls 19 849 clandestins ont été reconduits, soit 27% seulement.

80 000 familles polygames, à la charge du contribuable.

3,83% d’augmentation des violences envers les personnes, selon les chiffres de la direction générale de la police nationale (DGPN) en 2005.

7% d’augmentation des violences envers les personnes en un an ( base août 2006).

10% d’augmentation des violences gratuites en un an (base août 2006).

62,2% des jeunes judiciarisés sont étrangers ou d’origine étrangère, selon le sociologue vedette des médias Sébastian Roché.

8,9% d’augmentation du nombre d’agressions perpétrées contre des usagers des transports publics urbains (hors RATP et SNCF), en 2005.

3, c’est le nombre d’organisations islamistes tolérées au sein du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM). Soit le Milli Gorus, le Tabligh, et surtout l’UOIF, branche française des Frères musulmans.

4 millions d’euros, c’est la valeur des 8000 m2 de terrain offerts aux musulmans Marseillais pour la construction d’une gigantesque mosquée avec minaret, octroyé par le maire UMP jean-Claude Gaudin. 420.000 euros, c’est la subvention du Conseil régional d’Alsace UMP à la grande mosquée de Strasbourg.

506 000 euros, c’est la subvention du Conseil général du Bas-Rhin UMP alloué à la grande mosquée de Strasbourg.

276 000 euros, c’est la subvention de la Mairie UMP de la Rochelle à l’agrandissement de la mosquée. 702 342 euros, c’est la subvention de la mairie UMP de Torchon pour construire une mosquée. 24 000 euros, c’est la subvention de la mairie UMP d’Asnières de Manuel Aeshlimann, directeur marketing de Sarkozy, allouée à l’association musulmane ACEA.

20 000 euros, c’est la somme que Maire UMP Jean Luc Moudenc a dépensé pour acheter un terrain destiné à être rétrocédé aux musulmans pour la construction d’une mosquée. 2.000, c’est le nombre de mètres carrés offerts aux musulmans par la mairie UMP de Muret, pour une mosquée.

500, ce sont les mètres carrés de terrain acheté par la mairie UMP de Carrières sur Ouche pour la construction de la future mosquée.


Voir ce commentaire dans son contexte