Commentaire de eddofr
sur 3ème tour : se préparer à la guerre de classe


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

eddofr eddofr 29 avril 10:34

Quand une maison est trop abimée, il y a deux solutions, la raser pour en reconstruire une autre (révolution) ou la rénover (réforme).

Mais il ne faut jamais oublier que, même pour rénover, il faut utiliser la masse, le nettoyeur haute pression, le grattoir et quelques détergents puissants, limite toxiques.

Le système est trop bien installé, dans les institutions comme dans les mentalités pour qu’un changement « en douceur » soit envisageable.

Le système ne changera que sous les coups de butoir de la violence populaire.

Et cette violence populaire ne s’éveillera que quand ils auront réussi à pousser une majorité écrasante de la population au désespoir.

Tant qu’ils auront « les babyboomers retraités qui s’en sortent pas trop mal ».

Tant qu’ils auront les « petits patrons qui croient que les grands patrons sont comme eux avec juste une différence d’échelle ».

Tant qu’ils auront les « fonctionnaires diplômés qui ont la sécurité de l’emploi, l’aisance relative et le sentiment diffus de mériter leur privilège parce qu’ils sont »moins cons« que la populace ».

...

Il n’y aura ni réforme (je ne parle pas ici de « repeindre sur la crasse ») ni révolution.


Voir ce commentaire dans son contexte