Commentaire de Eric F
sur Ukraine. « La guerre, c'est la paix...


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Eric F Eric F 3 mai 2022 18:44

@Pierre

Tout d’abord, pour qu’il n’y ait pas de malentendu, je précise que je suis hostile à l’extension de l’OTAN et de l’UE vers l’Est (on a déjà été trop loin en ce sens depuis longtemps), et au ’’suivisme’’ atlantiste de nos gouvernants (hélas reconduits), je suis favorable à une position multilatéraliste défendue par LFI et le RN et notamment la sortie du commandement de l’OTAN -mais sortir de l’ornière atlantiste ne signifie pas tomber dans l’ornière pan-russe.

Je n’aurai jamais pensé devoir en convenir, mais l’isolationnisme relatif de Trump a finalement été un élément de stabilité notamment dans notre continent, que l’interventionnisme de l’administration Biden met à mal.

Pour en revenir au présent conflit, vous savez aussi bien que moi que les reprises de tirs dans le Dombass, alors que la tension était très élevée suite à l’escalade des démonstrations et déclarations martiales russes, ont eu lieu des deux côtés, par provocations/ripostes. En février, les dirigeants ukrainiens se gardaient de créer une escalade et essayaient même de calmer les alarmes propagées par les services étasuniens. Ils n’avaient absolument aucun intérêt à une attaque de leur très puissant voisin, et savaient comme tout le monde qu’il y avait des forces militaires russe aussi bien au Nord qu’à l’Est (suite aux méga manoeuvres avec la Biélorussie).

Vous jouez sur les mots en écrivant que l’Ukraine n’intéresse pas la Russie, il ne s’agissait évidemment pas de l’annexer entièrement, mais ils ont cherché à la mettre au pas, comme à l’époque soviétique en Hongrie en 56 et en Tchécoslovaquie en 68. C’est la raison de l’encerclement de Kiev, mais comme on l’a dit plus haut, il y a eu cohésion nationale et résistance inattendue. Par contre leur volonté d’annexion partielle à l’Est et Sud-Est est évidente et revendiquée via des considérations historiques anciennes.
Il me semble que s’ils avaient focalisé d’emblée une attaque massive sur le Donbass avec la totalité de leurs forces, les Russes auraient torché l’affaire en quelques semaines ; ils ont perdu du temps, des effectifs et du matériel en se dispersant.

On est d’accord que la Russie n’allait pas accepté une Otanisation de l’Ukraine (je l’ai écrit en parlant de ligne rouge), et on est également d’accord que Biden a eu tort de pousser le pion sur ce point, du reste Zelinski a fini par convenir -trop tard- qu’il n’y aurait pas adhésion. Mais c’est aussi un prétexte pour les dirigeants russes pour annexer une région riche, ce n’est pas une partition de l’Ukraine mais une grosse amputation. 
En tout cas, vous noterez que cette agression russe a conduit plusieurs pays très longtemps ’’neutres’’ (Finlande, Suède) ou proches de la Russie (je ne les cite pas pour éviter qu’ils ne se fassent pilonner) à candidater au parapluie de l’OTAN, qui était en coma profond depuis plusieurs années.


Voir ce commentaire dans son contexte