Commentaire de Attila
sur En marche vers une Assemblée Nationale dissoute dans un Occident agonisant


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Attila Attila 18 juin 23:21

@alinea
L’analphabète croit effectivement que le monde pense comme lui. Le ministre des affaires étrangères de l’Inde (1 milliard d’habitants) dit ce que les pays du monde pensent :
« Le ministre des Affaires étrangères de l’Inde, Jaishankar, a rappelé à l’Occident que le monde ne tourne pas autour de lui. Il a déclaré que « l’Europe doit sortir de l’état d’esprit que le problème de l’Europe est le problème du monde, mais le problème du monde n’est pas le problème de l’Europe ». Car aussi simple que cette déclaration puisse être, elle était extrêmement puissante venant d’une grande puissance montante du Sud comme l’Inde, qui a fièrement refusé de se soumettre à la pression occidentale dirigée par les États-Unis pour condamner publiquement la Russie pour son opération militaire spéciale en cours en Ukraine et la sanctionner par la suite. »
Le chef de la diplomatie indienne rappelle à l’Occident que le monde ne tourne pas autour de lui

.


Voir ce commentaire dans son contexte