Commentaire de velosolex
sur Une rencontre qui fait réfléchir : L'homme qui avait loupé le bus de la sénilité


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

velosolex velosolex 22 juin 23:22

@Legestr glaz
Pourquoi voudriez vous que mon indignation soit sélective. Je pleure sur toutes les boucheries sans nom, et j’ai manifesté contre la guerre du vietnam avant peut être que vous ne soyez né.
Ainsi il faudrait se taire en raison que l’histoire passé est tragique, et que le présent devrait lui ressembler ;
On ne peut excuser l’horreur Ukrainienne, par le fait que des gamins yeménités se font tuer. Et on ne peut dédramatiser l’horreur Yemenite par les massacres Ukrainiens. Qu’est ce que cette logique boiteuse ? 
Il se trouve que Poutine est le dernier Néron sur la liste, et que sa présence s’inscrit même en lettres géantes, par la hauteur du forfait.
Il y a des choses sur lesquelles on peut discuter. Il en est d’autres qui situent les hommes dans leur scélératesse, quand ils soutiennent de telles exactions, ou les relativisent. Ce qui est la même chose. 
On m’a reproche dernièrment ici, de faire dans la « sensiblerie » quand j’évoquais les horreurs de Boudha, et d’autres scènes de crimes géantes, qui semblent pourtant bien irirter assez pour qu’on parle « de figurants » et de « mises en scène ». ce qui en dit assez sur le déni. Pourtant il semble que les preuves des crimes sans nom inquitent assez le pouvoir russe pour qu’ils tentent de les désarmocer. 
« Un espion Russe se faisant passer pour un étudiant Brésilien... »Sa mission s’est arrêtée à l’aéroport d’Amsterdam (Pays-Bas). Sergueï Tcherkassov a été refoulé avant même d’entrer sur le territoire néerlandais. L’espion russe a été renvoyé au Brésil, dont il détient un passeport. Il s’est patiemment construit une identité brésilienne, avec un nom d’emprunt : Viktor Muller. Les experts du renseignement appellent cela « une légende ». Il venait aux Pays-Bas pour faire un stage à la Cour pénale internationale de La Haye, très certainement pour obtenir des informations sur les enquêtes pour crimes de guerre commis par la Russie en Ukraine." France info


Voir ce commentaire dans son contexte