Commentaire de jjwaDal
sur « KRIEG MACHT FREI » ou les hoquets d'un passé qu'on espérait révolu


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

jjwaDal jjwaDal 23 juin 19:13

@sylvain
La Russie ne veut pas écraser l’Ukraine ou ce serait déjà fait. Si elle le faisait elle aurait droit à une répétition de son intervention en Afghanistan (elle pourrait compter sur les USA pour ça), mais en quoi serions-nous « dans la merde » ?
On n’a pas laissé les USA faire ce qu’ils voulaient dans toutes leurs interventions foireuses depuis la guerre du Vietnam ? J’ai dû louper un épisode.
Comme dit Mearsheimer, « Quand on vit à côté d’un gorille et qu’on est tout petit on évite de l’emmerder c’est un réflexe de survie ».
Je sais que beaucoup aurait préféré qu’ils ne bougent pas jusqu’à ce qu’ils soient le dos au mur et envoie la moitié de leur arsenal nucléaire sur les USA pour les remercier de les avoir mis dans cette situation. cela aurait à court terme épargné des vies.
Comme je l’ai dis à Garev, l’U.E. a très très mal géré le stress post traumatique des pays de l’Europe centrale envers les soviétiques et est un assemblage monstrueux d’intérêts divergents. Je peux vous garantir que l’intérêt de l’Allemagne par ex n’est pas celui de la Pologne. Face à cette division manifeste, les USA qui eux savent où ils habitent tirent leur épingle du jeu.
La seule façon d’éliminer une menace sans bain de sang est de dialoguer. Quand les canons commencent à parler c’est trop tard. Ni la France ni l’Allemagne n’ont perçu que les accords de Minsk était pour les ukrainiens une simple façon de gagner du temps mais qu’ils ne voulaient rien négocier avec la Russie.
Quand ils auront perdu le tiers de leur territoire et 200 000 soldats nous verrons bien jusqu’où ils veulent aller.


Voir ce commentaire dans son contexte