Commentaire de Attila
sur « KRIEG MACHT FREI » ou les hoquets d'un passé qu'on espérait révolu


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Attila Attila 24 juin 11:38

@Lynwec
Le comique dans l’affaire est que les dirigeants étazuniens ont fait pression sur les chinois pour qu’ils appliquent les sanctions occidentales contre la Russie.
Réaction des chinois :
« C’est ç’là, oui . . . aides-moi à vaincre ton ami pour qu’ensuite je puisse te vaincre à ton tour ! »

.


Voir ce commentaire dans son contexte