Commentaire de Sandro Ferretti
sur Jean-Louis Trintignant (1930-2022) : une vie bien remplie


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Sandro Ferretti Sandro Ferretti 24 juin 13:37

@Sabine
On se « cyber-connait » depuis longtemps, donc j’ose quelque chose qu’on ne fait qu’avec les gens qu’on aime bien et qui sont dotés d’un cerveau :
J’ai un doute pour ne pas dire un problème avec votre phrase d’un post précédent, où vous dites :
" La plus belle chose qu’ait réussi JL Trintignant est sa fille.

« 

Désolé, mais cette assertion est doublement gratuite, et / ou imprudente.
Sauf à avoir connu intimement Trintignant pendant des décennies, qu’est-ce qui vous permet de dire que sa fille est la plus belle réalisation de sa vie ? ( et je ne met pas ça en ballotage avec sa carrière, je parle de chose qu’il aurait pu faire dans sa vie d’homme.) Et, comme vous, je ne sais fichtre rien de sa vie d’homme privé.

A l’inverse, pourquoi »béatifier« Marie Trintignant du seul fait qu’elle est morte ( et là, en revanche, je sais des choses que vous ne savez pas, comme beaucoup de ceux qui glosent à vide sur »l’affaire de Vilnius« ( sic)) sans avoir été en perquisition dans sa partie de salle de bains de Vilnius.
Être mort ne rachète pas tout. Pourquoi changer de statut dès lors qu’on est mort ?

Bref, comme vous le savez déjà, ce n’est ni vous ni moi qui jugeront les vivants et les morts...
C’est tout.
Vous le prendrez sans doute mal.
Pourtant, en relisant ça »à la fraiche", ce me semble frappé au coin du bon sens .
Bonne journée.


Voir ce commentaire dans son contexte