Commentaire de Nicole Cheverney
sur La 5e République, une république de « factieux »


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Nicole Cheverney Nicole Cheverney 3 août 18:07

@Séraphin Lampion

Puisse les sourds vous entendre, et les aveugles vous lire très attentivement. Je travaille en ce moment sur la thèse de Irwin M Wall l’historien américain qui embraye à fond sur les véritables raisons de la « décolonisation » française. Sa thèse est honnête, brillante et radicale ( aux racines) puisqu’il s’appuie sur des documents officiels dans son ouvrae « Les Etats-Unis et la guerre d’Algérie ». 
D’autre part, les archives soviétiques dont se sert l’excellent Henri-Christian Giraud, dans son ouvrage « Algérie le piège gaulliste » nous raconte en détail aussi toutes les manoeuvres sous-jacentes gaullistes". De gaulle est la preuve de l’inféodation aux deux puissances Est-Ouest (URSS et USA) qui se sont disputés les lambeaux de l’Europe après la deuxième guerre mondiale. De plus, concernant Pompidou, il oeuvrait en coulisses et même au grand jour, déjà en 1945 sous la IVeme, je pense que le terrain était déjà bien travaillé. De plus, le traité de Yalta est une preuve suffisante du mépris des trois puissances ( USA, URSS et Angleterre) envers la pauvre et petite France meurtrie et à moitié détruite. On pourrait encore aller plus loin dans la discussion, et remonter jusqu’à la défaite de la France en 1940. Je reconnais à de Gaulle, le fait qu’il ait pris un micro pour parler, mais il le fit de LONDRES ! là, où justement tout se tramait... contre nous ! Alors que l’Algérie, était libre et où les Allemands n’ont jamais mis les pieds, contrairement à la Tunisie qu’ils ont occupés 6 mois avant d’en partir pour la Lybie avec l’Afrikacorps ! Ré-organiser une armée française à partir des colonies aurait été bien plus judicieux. 


Voir ce commentaire dans son contexte