Commentaire de jjwaDal
sur Questions existentielles


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

jjwaDal jjwaDal 4 août 15:38

Il y a une réalité absolue qui s’exprime de façon endogène sur de nombreuses échelles, avec des Lois propres. Chacun construisant intellectuellement sa propre perception du réel, le fait même qu’on puisse voir les mêmes choses indique qu’elles ne sont pas une projection de notre pensée.
La nature et l’origine de cette réalité sont un défi majeur pour la démarche scientifique et rien n’indique que les indices pour la comprendre sont encore accessibles à des instruments que nous pourrions construire. Nous pourrions nous retrouver dans la situation où quels que soient nos efforts, seules des hypothèses indémontrables (multivers par ex) pourraient expliquer ce qui est accessible à nos observations et à notre compréhension.
Sauf qu’une hypothèse non réfutable est indiscernable d’une croyance, même si le chemin y menant est parfaitement logique et contraint par les observations.
Concernant la nature de la réalité, un univers de matière dans lequel nous serions contenus est a priori indiscernable d’une simulation informatique où ce que nous prenons pour des « lois physiques » et les multiples composantes (espace et matière/énergie), ne seraient que des paramètres logiques entrées pour cette simulation et le reste des concepts structurés par la conséquence de ces paramètres (informatiques).
Dans ce cas de figure notre univers aurait « un » créateur et serait donc créé, ce qui répond partiellement au problème de l’origine absolue de notre existence.
Pour un univers matériel, au sens classiquement entendu en 2022, la pirouette habile consistant à faire apparaitre le temps, l’espace et la matière/énergie au début de la manifestation de notre univers, déplace tous les problèmes épineux, sous le tapis.
Soit, il peut exister quelque chose qui est hors temps, hors espace, hors « nos lois de la physique », sans matière ni énergie au sens où nous les entendons, qui joue le rôle de créateur d’univers(s).
Quelle est cette chose ? Contingente (de quoi ?) immanente ?
Dans son ouvrage, « A universe from nothing », Krauss, fait effectivement apparaître un univers à partir de rien, mais c’est un « rien » au sens classique du terme. Il a déjà les lois de la physique et un vide quantique « ad hoc » qui va donner notre univers, un univers contingent où nos lois de la physique ne sont plus des absolues mais contingentes de ses conditions initiales d’apparition.
C’est un premier pas déjà intéressant. Dans la bonne direction ?


Voir ce commentaire dans son contexte