Commentaire de Samson
sur « Nous ne sommes pas des esclaves » : La colère des agriculteurs européens


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Samson Samson 4 août 18:57

« Nous ne sommes pas des esclaves, nous sommes des agriculteurs », ont déclaré les agriculteurs italiens, qui ont conduit des tracteurs dans les rues de Milan et bloqué la circulation urbaine.

Ah, bon ?!?

La restructuration de la politique agricole commune pour privilégier le secteur agro-industriel remonte au plan de la commission Sicco Mansholt mis en place en 1972-1973. Enfant à cette époque, j’ai été témoin le 23 mars 1971 dans les rues de Bruxelles des effets ravageurs de la très violente et dernière « colère paysanne » 100.000 manifestants, 1 mort, 140 blessés et des très importants dégâts matériels , face à ce plan qui organisait rien moins que la disparition de la paysannerie.

50 ans plus tard, la boucle est bouclée, le génocide de la paysannerie, de sa culture et de ses traditions est très largement consommé, le nombre d’exploitations agricoles européennes a été divisé par cinq ou dix, et les agriculteurs survivants doivent pour rester « concurrentiels » à l’échelle d’un marché mondialisé tout en se conformant aux normes toujours plus drastiques de production imposées par nos €urocrates se soumettre aux conditions des très importants crédits bancaires nécessaires à l’achat et l’entretien des machines et infrastructures agricoles, des intrants, des pesticides, ...

Quant à l’€urocratie, après avoir organisé le massacre des terres et de leurs exploitants par l’agriculture intensive, elle peut maintenant, sous le vertueux prétexte de re-« verdir » sa politique agricole s’offrir le luxe d’achever le processus d’industrialisation du secteur par la redistribution des terres aux quelques grands groupes agro-industriels multinationaux destinés à se partager le gâteau.

Nous vivons décidément une bien sombre époque ! smiley


Voir ce commentaire dans son contexte