Commentaire de Samson
sur « Nous ne sommes pas des esclaves » : La colère des agriculteurs européens


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Samson Samson 5 août 14:56

@véronique
Hé bien, j’entends par « génocide » l’éradication en une cinquantaine d’années d’une culture, d’usages, techniques et traditions remontant pour certaines au néolithique, la standardisation, la privatisation et la brevétisation des semences et des espèces, l’élimination d’une très large part de la paysannerie des espaces ruraux par le remembrement des terres au profit des seules exploitations les plus larges et rentables, l’accaparement des terres par les multinationales agro-industrielles, ...

Un génocide peut-être physique, mais il peut aussi être culturel !
Pour exemple, l’organisation du génocide des amérindiens au Canada a été pour part physique, mais pour sa plus large part culturel. La plupart des survivants placés de force dans des pensionnats dès leur enfance ignorent maintenant tout des traditions, de la culture et de la langue de leurs parents.Et les forêts où vivaient leurs parents ont été accaparées par les sociétés d’exploitation du bois !

L’éradication de la culture paysanne en €urope s’est pratiquée de manière bien plus « soft », mais a très largement abouti.


Voir ce commentaire dans son contexte