Commentaire de Pierre-Marie Baty
sur Le conclave de 1958, prélude du concile Vatican II


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 5 août 18:09

@Pangloss
« Le but de la Réforme était quand même la transformation politique de la société et la récusation de l’autorité papale, or c’est très exactement la feuille de route de la FM. »
De la franc-maçonnerie française, par simple confluence d’intérêts. La France était gallicane. Le Pape ne voyait pas toujours l’Eglise Gallicane d’un bon œil. L’ambition des grand-maîtres successifs a fait le reste, et le résultat est que le Grand Orient de France n’est plus reconnu comme une obédience régulière de la Franc-Maçonnerie à l’international depuis le XIXe siècle. En Angleterre par exemple, les discussions politiques et religieuses dans les loges sont expressément proscrites. Bien entendu, les membres discutent entre eux de ce qu’ils veulent, mais cela n’engage pas la Grande Loge Unie d’Angleterre, qui est le sommet de la pyramide maçonnique mondiale.
Je les vois davantage comme des clubs. Les Anglais sont friands de ce genre de choses. Du reste, l’intérêt philosophique et initiatique n’est pas complètement négligeable : les thèmes soumis à l’étude des membres, d’inspiration antique, et les domaines d’expertise que le rite leur suggère d’acquérir ne peuvent vraiment pas faire de mal quand ce travail, même si long et difficile, est fait sérieusement !


Voir ce commentaire dans son contexte