Commentaire de Pangloss
sur Le conclave de 1958, prélude du concile Vatican II


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Pangloss Pangloss 6 août 05:35

@Pierre-Marie Baty
Avec les éléments que vous avez donnés et en creusant un peu,

on tombe dans l’opposition frontale entre jésuites et jansénistes.

Effectivement le fond du problème c’est le rejet de l’absolutisme, la casuistique des jésuites n’étant que le prétexte pour leur taper dessus. Pourtant elle avait le mérite de privilégier une certaine forme de liberté de conscience.

Le jansénisme c’est vraiment le dogme dans le dogme avec son cortège d’intolérance, c’est du fanatisme. Il est vraiment regrettable et quelque part incompréhensible qu’un scientifique comme Pascal en ait été un des vecteurs de propagation, on peut supposer qu’il était plus absolutiste que fanatique, sinon il se serait lui-même excommunié. Les jansénistes de par leur soutien sans faille à l’absolutisme avaient un argument de taille et surtout des alliés de poids en France face aux jésuites.


Voir ce commentaire dans son contexte