Commentaire de Pascal L
sur Le conclave de 1958, prélude du concile Vatican II


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Pascal L 6 août 14:07

@YvesKergarzic
Je n’ai jamais affirmé que l’Esprit-Saint inspirait Le pape François, pas plus que beaucoup de papes avant lui. Il me semble que ceux qui appartenaient à la familles Borgia étaient peu inspirés et cela n’a pas empêché l’Eglise de continuer son chemin. Pour info, les signes de la présence de l’Esprit-Saint sont rappelés dans Galates 5, 22 : amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, fidélité, douceur et maîtrise de soi.
En vous lisant, je vois que vous avez encore des progrès à faire. Ce n’est pas parce que vous ne l’avez pas encore rencontré qu’il n’agit pas. La bienveillance qui nous est demandé doit aussi aller vers le pape, même si nous ne sommes pas d’accord avec ses propos. De toutes façons, si vous n’êtes pas engagé sur une mission qu’il vous a confié, vous n’êtes pas tenu au devoir d’obéissance. Lisez Ste Thérèse de Lisieux (Histoire d’une âme) pour comprendre la vertu d’obéissance dans l’Eglise. Le schisme reste un péché, même si vous avez des raisons valables. Luther n’a rien fait pour la transformation de l’Eglise à cause d’un orgueil démesuré. St François d’Assise a également vécu à une période difficile, mais son œuvre est immense car il est resté dans l’Eglise. L’orgueil est vraiment l’outil du malin.
Si vous ne savez pas quoi faire, confiez-vous à l’Esprit-Saint ou à Marie pour vous guider. Je connais personnellement des dizaines de personnes qui se confient à eux et je vois des pluies de grâces en retour, y compris des guérisons et des délivrances.


Voir ce commentaire dans son contexte