Commentaire de Nicolas36
sur Gaz de houille et trouille d'un fiasco écologique


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Nicolas36 8 août 16:51

Pour le quart d’heure tout le monde cause.

Personne ne sait plus ce que signifient : 

Inflation continue

Dépression économique

Rationnement 

Penurie 

Ceux qui l’ont connu et subis sont morts depuis longtemps et il y a encore quelques uns qui en ont entendu parler (mais ils sont aussi pas loin du bout) et de toutes façons on les ignores. 

Tout les théoriciens du C02, de la décroissance ,du veganisme et consorts sont nés dans une société de l’opulence et n’ont jamais manqué de rien. 

Les Athéniens vont s’atteindre sous peu et on verra ce que deviendront les déblatérations écologiques et sociétales qui nous occupent alors que l’incendie sera sur nous. 

On entendra une autre musique quand il faudra se préoccuper sérieusement des besoins de base pour vivre. 

Manger, se chauffer , se vêtir , se soigner et protéger matériellement ses enfants. 

Quand le plus grand nombre sera confronté à arbitrer négativement sur un ou deux besoin de base sans porte de sortie , les opinions vont changer radicalement. 

Cela ne brules pas encore car les gouvernants paniqués injectent de la morphine pour pallier la douleur. 

La question est combien de temps pourront ils encore le faire ? 

L’idéologie sociétale à aliéné les esprits au point que le plus grand nombre n’est plus en capacité d’imaginer ce que la pénurie extrême peut engendrer. 

Ce n’est simplement pas imaginable et l’évoquer agace : pas de négativisme. En été on parles des vacances, de la canicule , des incendies , du réchauffement climatique et des bouchons. 

Raconter au populaire que l’inversion catastrophique du cours de l’euro va provoquer une inflation record et des pénuries n’est pas politiquement correct. 

iL faudrait que le même populaire prenne conscience que les politiques de ses gouvernants ont transformés l’Europe en musée qui achète tout et ne produit plus rien sinon des services sans grande valeur ajoutée. 

Suggérer que le dilemme de la RFA avec le gaz Russe est à même de faire écrouler l’économie de ce pays en 6 Mois et faire plonger les économies de ses partenaires et voisins dans une dépression majeure pour bien 10 ans n’est pas audible ; 

Il se trouve même des crétins irresponsables et dangereux pour se réjouir de la perspective d’une avancée brutale vers les décarbonations dont ils rêvent. 

Les mêmes crétins qui ont trouvé génial d’imposer des embargos à leur principal fournisseur en énergie. 

Il est vrai qu’ici et là , des commentaires désolés s’expriment sur le manque d’allant des populations de l’EU à participer à une guerre contre la Russie.

A croire que on aurait agencé tout cela dans ce but. 

Ces illuminés sont des grands malades qui ont organisés le désarmement moral de leurs populations et qui s’en plaignent dorénavant. 

La misère généralisée et son cortège de violences sociales et étatiques qui accompagnent les moment de dépression commencent à les inquiéter. Ainsi Mme Van der Leyen qui se préoccupe soudain des prix du gaz et du pétrole qui pourraient engendrer des révoltes sociales. 

Il était temps d’y penser. 

Encore un peu et Macron, le pousse à la guerre jusqu’à la victoire des Ukrainiens, va nous raconter que finalement , l’Ukraine pourrait très bien vivre en cédant 30% de son territoire aux Russes et que cela ne nécessitait pas tout ce cirque guerrier.

On peut craindre qu’il soit un peu tard . 

Les années qui viennent seront dures sans aucun doute. 


Voir ce commentaire dans son contexte