Commentaire de Nicole Cheverney
sur De la guerre d'Algérie - n° 4


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Nicole Cheverney Nicole Cheverney 10 août 11:52

@Séraphin Lampion

Bonjour, la politique de peuplement n’était pas la même. Qu’entendez-vous par là ? La Tunisie et le Maroc comprenaient, outre les Musulmans tunisiens et marocains, beaucoup d’Italiens, de Maltais, de Juifs, Espagnols, issus de couches sociales défavorisées. Mais il y avait une proportion non négligeable de fonctionnaires français et de militaires, de propriéraires  grands et petits  agricoles. Je précise également que parmi les grands propriétaires terriens figuraient des familles de la bourgeoisie musulmane. Comme en Algérie, d’ailleurs. 

Si le système de protectorat a bien fonctionné, et que le départ des Français ne s’est pas fait dans un bain de sang, c’est parce que la Tunisie et le Maroc n’étaient pas  trois départements français — comme l’Algérie, faisant partie intégrante de la France.
La situation était très différente.

Bien à vous.


Voir ce commentaire dans son contexte