Commentaire de Pierre Sarramagnan-Souchier
sur Course aux trésors : On recherche l'original de l'icône achéropite de la Ste Vierge attribuée à St Luc


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Pierre Sarramagnan-Souchier Pierre Sarramagnan-Souchier 12 août 16:12

@Rinbeau

Une explication possible à votre interrogation :

Cette représentation des « 3 grâces » ou ressemblantes était assez courante dans l’empire romain. De plus, il faut savoir que Pompéi a été atteinte par plusieurs catastrophes naturelles au cours du Ier s. de notre ère et que de nombreuses œuvres d’arts ont été dispersées dès 62 de notre ère avec les survivants.

Enfin, lors de la catastrophe finale en 79 de notre ère, l’empereur Titus envoya des secours et nous savons qu’il y a eu de nombreux pillages par ses troupes dès cette époque qu’ils ramenèrent à Rome.


1 - De très nombres « 3 grâces » similaires où s’y approchant, sont représentées dans les diverses régions de l’empire romain (lire ici !). Ainsi que des monnaies (lire ici !) datant de l’empire romain.


2 - Menant une vie relativement prospère au sein d’une région fertile, la Campanie, Pompéi est atteinte par plusieurs catastrophes naturelles au cours du Ier s. de notre ère : d’abord, un puissant séisme en 62 qui met hors d’état de fonctionnement plusieurs édifices thermaux et une bonne partie du réseau d’eau courante. Enfin, Pompéi est détruite en même temps qu’Herculanum, Oplontis et Stabies lors de l’éruption du Vésuve survenue au cours de l’automne 79.

La plupart des manuscrits de la correspondance de Pline mentionnant le neuvième jour précédant les calendes de septembre. Toutefois quelques manuscrits portent des dates différentes ; en particulier l’un d’entre eux indique les calendes de novembre (1er novembre). Autrement dit, l’éruption aurait eu lieu le 24 octobre 79.

Enfin en 2018, lors des fouilles de la région V de la ville menées par Massimo Osanna, une inscription est découverte, datant du 16e jour avant les calendes de novembre, soit le 17 octobre, éliminant définitivement la possibilité que l’éruption ait pu avoir lieu en été25,26. (Source ici !)

3 - De la découverte de Pompéi vers 1600 (Source ici !) à sa préservation

L’histoire de Pompéi ne s’est pas arrêtée avec l’éruption du Vésuve. Immédiatement après l’événement en 79, l’empereur Titus organise les premiers secours pour les zones d’habitat touchées par le Vésuve, en nommant deux dignitaires chargés de leur organisation, les curatores restituendae Campaniae. L’ensevelissement de Pompéi n’a pas permis un retour de la population et la reconstruction de la ville, mais des traces de récupération des matériaux réutilisables par des survivants ou des pilleurs sont observables. Il faut ensuite attendre l’époque moderne pour que la ville soit redécouverte. Les premières trouvailles ont lieu entre 1592 et 1600, lors de la construction du canal du Sarno par Domenico Fontana.

(Source ici !)


4 - L’empereur Titus : empereur romain de 79 à 81.

L’éruption du Vésuve le 24 août 79 ensevelit Pompéi et Herculanum sous les cendres. Des milliers de personnes dont Pline l’Ancien, ami de Titus, trouvèrent la mort11. L’empereur confia alors le soin à deux consuls de superviser les secours aux sinistrés et fit verser aux rescapés des subventions. Il leur octroya les biens de ceux qui périrent sans laisser d’héritier, à la différence de ses prédécesseurs : ceux-ci, dans des circonstances semblables, s’étaient approprié les biens des victimes. Il se rend ensuite sur les lieux du drame et, par piété, fait exhumer des couches de cendres quelques statues de dieux14.

(Source ici !)


Bien courtoisement, votre serviteur.


Voir ce commentaire dans son contexte