Commentaire de Ⓒⓐⓡⓝⓐⓖⓔ
sur Au revoir France Inter, sans regret


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Ⓒⓐⓡⓝⓐⓖⓔ Ⓒⓐⓡⓝⓐⓖⓔ 19 novembre 17:31

@bouffon(s) du roi

c’ est ce que je me suis dit pendant l’ absence de pemile pendant 15J quand il avais peur de se faire virer comme nono et lapin blanc .


Voir ce commentaire dans son contexte