Commentaire de Eric F
sur Au revoir France Inter, sans regret


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Eric F Eric F 20 novembre 18:29

@Fergus
’’’Prescripteurs d’opinion’’’ Cela vaut pour tous les éditorialistes et journalistes vedettes de tous les médias !


On distinguait naguère les ’’journaux d’information’’ par rapport aux ’’journaux d’opinion’’. Les premiers s’efforçaient à la neutralité (la pure objectivité est inatteignable, mais on peut y tendre) ; les seconds affichaient une orientation (l’Humanité communiste, la Croix chrétien, etc.).
Bien sur, même les journaux d’information pouvaient avoir une ligne éditoriale plutôt conservatrice (le Figaro des années 60) ou plutôt progressiste (le Monde dans les années 60), mais sans se poser en ’’donneur de leçon’’ sur une ’’pensée obligée’’

Désormais, la plupart des média relaient un ’’discours obligé’’, et fustigent ceux qui s’en écartent. On se souvient par exemple lors de la crise sanitaire, quasiment tous se sont fait les prédicateurs de la ligne dure : enfermement, masque, pass. La moindre réserve ou nuance était taxée d’irresponsabilité. Idem désormais pour la propagande de guerre pro-ukrainienne, c’en est tellement caricatural que quoique je condamne l’attaque russe, je trouve consternant ce bourrage de crane.

Alors, et c’est là que le bas blesse, les seuls qui ont sur ces sujets une position moins radicale, ce sont les chaines de droite conservatrice/souverainiste (par ex CNews), mais en contrepartie, certains chroniqueurs, animateurs et ’’invités’’ récurrents’’ s’avèrent de fieffés réactionnaires (descendants de ceux sur lesquels de Gaulle ironisait, parlant de ’’nostalgie de la douceur des lampes à huile, la splendeur de la marine à voile, le charme du temps des équipages’’).


Voir ce commentaire dans son contexte