Commentaire de PascalDemoriane
sur Le sharenting : bonne ou mauvaise idée


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

PascalDemoriane 24 novembre 16:38

Article catastrophique ! Pourquoi ? Parce que loin d’informer, il contamine.
On peut même dire que loin de prévenir ou d’informer, il propage.

Quelle est la technique élémentaire ? (j’ai appris çà en cour de psycho marketing, il y a fort longtemps)
on pose d’autorité un mot viral, une substantivation construite artificielle, ici « Le » sharenting, inconsciement perçu par le lecteur comme un fait sociologique avéré et d’actualité (alors que c’est complètement imaginaire), ce qui met ce lecteur en infériorité et en réceptivité passive, en dette informative.

Ensuite on fait mine de lui donner des conseils de distanciation critique, mais en réalité on sait d’avance que dans son cerveau, seul le mot viral aisé à mémorisé va rester comme un repère cognitif. Le lecteur va donc répéter autour de lui le mots-viral, pour sans le savoir, banaliser le comportement décrit, le message viral, pour finalement le faire intégrer dans les normes communes.
C’est une manip bien repertoriée.

L’auteur en est-il conscient ? J’espère, sinon c’est pire, c’est qu’il est déjà un propagateur contaminant manipulé.

Quand on annonce un néologisme en
- ing, précédé d’un article défini, en général, c’est qu’on vous prend pour un con.
Mais bon, ici, çà passe crème, comme on dit !


Voir ce commentaire dans son contexte