Commentaire de Mozart
sur L'aveu de Merkel ou le caillou dans la botte otanesque (Partie I)


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Mozart Mozart 5 janvier 17:31

@SPQR audacieux complotiste chasseur de complot
Il est vrai, cher ami, qu’il vaut mieux que l’on ne vous comprenne pas. Au moins on a pas à se tartir votre prose, par ailleurs bien médiocre.


Voir ce commentaire dans son contexte