Commentaire de tashrin
sur Peut-on sortir de la pauvreté en France et comment ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

tashrin 17 janvier 12:05

C’est beau...

Sur le constat du developpement de la précarité et de la pauvreté, ok...

Mais on ne peut pas prétendre lutter contre (je ne parle pas de l’auteur évidemment) tout en prenant sciemment des décisions dont les conséquences sociales directes vont plonger des cohortes de gens supplémentaires dans une pauvreté dont ils ne sortiront plus. Entre la crise immobilière qui s’annonce, l’inflation qui ne fait que commencer et l’ensemble des décisions de nos chers zelites qui commencent à dessiner les contours du pays pour les prochaines décennies, le tableau est noir

Le récent recul du chômage s’est réalisé au prix d’une flexibilisation et d’une précarisation des emplois.

Il n’ya aucun recul du chomage. Juste une manipulation des chiffres via l’apprentissage subventionné (apprentis qui ne seront pas embauchés, donc encore un cadeau auxentreprises...), les radiations et les changementsde catégorie opportuns. Ne relayez pas cette propagande

Seule note positive de ce constat préoccupant, le processus de redistribution

C’est un point de vue. Un autre serait de considérer le point de vue de l’autre coté de la lorgnette : ceux qui permettent ce processus redistributif deviennent eux mêmes pauvres du fait du racket institutionnel, le travail ne paye pas, et ca jette les bases d’un clivage de la population qui ne va pas arranger la situation déjà compliquée par ailleurs...

Tant qu’on continuera à subventionner les profits des grandes entreprises, à remplacer du salaire par de la subvention publique payée par des impots différés, donc de la dette, donc de l’inflation (prime d’activité, cheque machin, prime bidule, ristourne trucmuche ne sont que des artifices destinés à repousser la douloureuse à pus tard), et à faire en sorte que le marché du travail ne s’équilibre pas, on peut se parer de toutes les vertus qu’on veut... Mais pas de lutter contre la pauvreté

La reforme des retraites va provoquer une diminution drastique des pensions, sachant que les salaires sont déjà ridicules et ne permettent même plus de se loger à proximité de son lieu de travail. Pour financer la suppression des impots de production en pure perte.

Les macronistes crament la caisse. Après eux, le néant.

Merci les vieux


Voir ce commentaire dans son contexte