Commentaire de quijote
sur Peut-on sortir de la pauvreté en France et comment ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

quijote 18 janvier 11:06

@ZenZoe

Evidemment...

Comment que ça se fait qu’il y a de plus en plus de pauvreté en France ?

Y aurait pas un rapport quelconque avec le fait qu’on en importe depuis 50 ans ? Et on importe pas n’importe quelle pauvreté, attention... On a choisi d’importer de la pauvreté qui, essentiellement, restera pauvre. Pourquoi ? Parce que culturellement, elle aura beaucoup de mal à s’intégrer. A devenir française. C’est comme ça et c’est pas autrement. Bien joué, moi je dis !

En France, on aime tellement la pauvreté qu’on a décidé ( enfin, « on »... les « gens bien » ; je le sais, j’en ai fait partie ) d’en importer. Au nom de « l’antiracisme ». Au nom du « Bien », donc. Alors il convient de chercher le rapport qui existe entre « Bien » et « pauvreté ». Il y a un rapport, c’est forcé, puisque c’est au nom du Bien qu’on l’importe... Faut demander aux gens qui votent « arc républicain ». Eux, ils savent.

Après, bah, la deuxième mâchoire de l’idéologie mondialiste ( merci aux élites françaises, intégralement dévouées au Bien, c’est-à-dire à la voie tracée par schwab ) ce sont les délocalisations et la vente à la découpe des fleurons de l’industrie française. Quelques fortunes se sont faites là-dessus ( suivez mon regard vers tous les Macrons de France et de Navarre : du Young Leader en veux-tu en voilà ) et la classe moyenne ainsi que le peuple français dans son ensemble s’appauvrissent. 50 ans de ça et vous avez la France de 2023.

Solution ? Un, laisser venir plus de migrants du tiers-monde. Deux, continuer à élire des traîtres. Bien sûr ! Puisque c’est le Bien, qu’on te dit !

Bref, la solution aux problèmes de la France, c’est la disparition de la France ! Je trouve ça un peu radical. Je vais donc me battre contre le « Bien ». Et si en route, il nous faut redécouvrir un peu de notre sauvagerie, ainsi soit-il.


Voir ce commentaire dans son contexte