Commentaire de Basile
sur Battre en retraite !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Basile 19 janvier 16:51

Le petit peuple de toute manière est d’ores et déjà condamné à la misère

 

Erreur, pas condamné à la misère mais au mépris. C’est pas beaucoup mieux mais c’est pas pareil.

Le « petit peuple » des pays développés est méprisé par les élites qui ne lui demandent qu’une chose : se tenir coi. Il a atteint un certain niveau de confort : il mange à sa faim, finit par trouver un toit et parvient à se chauffer. Certains parviennent même à se payer un téléphone portable et un abonnement à Internet. D’autres n’ont plus trop envie de bosser et survivent moyennant des stratégies de contournement : ils attendent le revenu universel que l’élite est prête (ça paut même arrager ses petites affaires, à l’élite) à leur accorder s’ils se tiennent tranquilles dans leurs ghettos.

Le vrai petit peuple aujourd’hui, les vrais misérables, ne sont même pas les immigrés qui se recrutent parmi les moins dépourvus dans les pays pauvres (ils ont de quoi payer leur migration), ce sont les crève la faim des régions du monde où on ne mange pas à sa faim.

Ne pas se tromper de misère et de « misérable ».


Voir ce commentaire dans son contexte