Commentaire de Eliane Jacquot
sur Peut-on sortir de la pauvreté en France et comment ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Eliane Jacquot Eliane Jacquot 22 janvier 18:17

Au moment où la légitimité du modèle social français est remis en cause par une institution ,la Cour des Comptes qui par l’intermédiaire de son Président Pierre Moscovici souhaite réduire les aides de la dépense publique , sonnant la fin de quoi qu’il en coute et conduisant à désorganiser le pays en attisant le ressentiment des citoyens .

Au moment où peu de réformes économiques concrètes émergent du deuxième mandat d’Emmanuel Macron si ce n’est le report légal de l’âge de la retraite particulièrement impopulaire et largement contesté .

Je souhaite citer un document récent publié par l’Insee dont le champ géographique est celui de la France métropolitaine :

Il y est indiqué que le taux de privation matérielle et sociale, au delà du taux de pauvreté monétaire mesure une pauvreté absolue qui correspond à l’exclusion de pratiques et de consommations de base que sont par exemple :

Ne pas pouvoir avoir une activité de loisir régulière par manque de moyens financiers .

Avoir des arriérés de traites d’achats à crédit , loyers, emprunts ou factures d’eau, gaz ,électricité téléphone .

«  En 2020 , la privation matérielle et sociale concerne 13,1% des individus vivant en France métropolitaine (…)

La pauvreté en conditions de vie affecte davantage les jeunes âgés de 16 à 24 ans (…)

En 2019 , le taux de privation matérielle et sociale de la France est supérieur à la moyenne européenne et à la moyenne de la zone Euro qui s’établissent respectivement à 12, 1% et 11,2 %. Les pays de la zone Euro présentent de fortes disparités , entre l’Allemagne ( 6, 5%) , L’Italie ou l’Espagne ( respectivement 11, 9% et 14 % ). »  



Voir ce commentaire dans son contexte