Commentaire de Attila
sur Les sanctions contre la Russie reviennent en boomerang contre l'Occident


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Attila Attila 23 janvier 11:03

@tashrin
« soit on a les dirigeants les plus cons du monde (ce qui n’est pas à exclure trop rapidement comme hypothèse), soit ils jouent pas dans le même camp que nous. »
Les deux. De source étazunienne :

« Tout d’abord, ces titres sont comme un instantané de la folie collective de l’Occident. Gardez à l’esprit que la semaine dernière n’a été ni plus ni moins riche en idées et déclarations folles que les semaines précédentes. Cet instantané est ce qu’on pourrait appeler « l’homéostasie de l’Occident » ou, en d’autres termes, c’est la norme, l’état mental stable dans lequel l’Occident fonctionne. Les historiens du futur, en supposant que les monstres anglo-sionistes au pouvoir nous permettent d’avoir un avenir autre qu’une apocalypse nucléaire, s’émerveilleront de cette folie collective qui a vaincu un continent entier. »
Andrei

.

une autre source :

« Mais dans un sens plus large, nous assistons au stade le plus récent et le plus dégénéré de la stupidité et de l’ignorance qui a affligé la classe médiatique et les experts occidentaux au cours de l’année dernière. Ils ne savaient rien de la guerre civile dans le Donbass, personne ne leur avait dit que la Russie avait l’armée la plus puissante d’Europe, personne ne connaissait les lignes de défense du Donbass, personne n’a compris la gravité des menaces russes, personne n’a réalisé que les Russes espéraient une guerre courte et brutale pour ramener les Ukrainiens à la raison, personne n’a compris pourquoi la Russie est passée au plan B pendant sa mobilisation, personne n’a réalisé que les Russes stockaient des armes et des munitions depuis des années ; personne ne sait ce qu’est une guerre d’usure ….. En d’autres termes, l’exemple le plus honteux d’ignorance et de stupidité de toute classe dirigeante des temps modernes. Elle se poursuivra jusqu’à la fin, et la « victoire » sera proclamée. »

.

Troisième source :
« Ce ne sont pas des erreurs insignifiantes. Le niveau d’incompétence dans la planification de cette guerre dépasse tout ce que nous avons vu auparavant. Comment expliquer ces erreurs de jugement flagrantes :

Ils n’ont jamais pensé que les sanctions se retourneraient contre eux.
Ils n’ont jamais pensé qu’ils seraient à court d’armes et de munitions.
Ils n’ont jamais pensé que les recettes pétrolières de la Russie monteraient en flèche.
Ils n’ont jamais pensé que la majorité des pays maintiendraient des relations normales avec la Russie.
Ils n’ont jamais pensé qu’ils auraient besoin d’une stratégie militaire cohérente pour mener une guerre terrestre en Europe de l’Est.
Y a-t-il quelque chose qu’ils ont bien fait ? »

Ukraine : Le marteau est-il sur le point de tomber ?

.


Voir ce commentaire dans son contexte