Commentaire de Pascal L
sur Ukraine vue autrement (7) saucissonnage ou explosion générale ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Pascal L 23 janvier 17:48

Le schisme entre l’Eglise orthodoxe et l’Eglise Catholique avait déjà pour raison la soumission de l’Eglise Orthodoxe au pouvoir temporel. Elle en paye aujourd’hui le prix. Il n’est pas possible pour un chrétien de considérer la mort des soldats russes pour un sacrifice chrétien. La notion de martyr chez les chrétien exige de recevoir la mort dans un état pacifique, par amour pour Dieu et l’humanité et sans rechercher cette mort. Or je ne vois pas des soldats orthodoxes recevoir la mort au combat par amour pour Dieu et des soldats ukrainiens orthodoxes. Quand Jésus disait « rendez à César ce qui est à César... » c’était bien pour qu’il n’ait pas de confusion dans le sens du mot sacrifice. Ainsi, il n’est pas interdit à un chrétien de combattre lorsque cela est demandé par le pouvoir temporel, mais cela ne représente rien pour Dieu et si en plus, il y a des exactions contre les civils, cela devient un chemin assuré pour l’enfer.

Il y a bien un détournement du sens de sacrifice par Kirill. La révolte des orthodoxes ukrainiens se comprend sans problèmes. De toutes façons, c’est Jésus qui est au centre de l’Eglise, donc ni le pape, ni le pope. Le Chrétien doit chercher à rencontrer Jésus et se mettre à l’écoute de l’Esprit-Saint qui seul peut guider les consciences. C’est bien ce que tous les pouvoirs temporels reprochent aux chrétiens qui font cette séparation. Kirill n’a visiblement jamais rencontré Jésus car son attitude serait différente. Son orgueil rend cette rencontre impossible. Saint Augustin disait que l’enfer est le paradis des orgueilleux. Comprenne qui pourra.


Voir ce commentaire dans son contexte