Commentaire de Jean Dugenêt
sur Lénine, le porte-drapeau des opprimés et des exploités


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Jean Dugenêt Jean Dugenêt 25 janvier 10:18

@chapoutier

"Un marxiste est fondamentalement opposé à toute alliance avec l’impérialisme US« 

C’est exact mais un marxiste est également opposé à toute alliance avec l’impérialisme russe. En fait, les vrais marxistes n’ont jamais posé la question dans ces termes. C’est la question de l’internationalisme qui est posée. Nous défendons les travailleurs russes, ukrainiens, américains... contre les exploiteurs du monde entier et notamment les capitalistes russes, ukrainiens et américains.

En cas d’agression d’un impérialisme la question se pose dans les termes qui étaient ceux de Lénine. Pendant la guerre 14-18, Lénine voulait transformer la guerre impérialiste en guerre civile. Cela reste vrai dans tous les cas.

La question dite de la »reconstruction« pour l’Ukraine est posée. Les capitalistes en parlent en pensant aux sommes colossales qu’il faudra investir pour des questions matérielles mais nous savons bien que le vrai problème est le même qu’à la libération de 1945 quand les américains ont imposé le plan Marshall. La vraie question est : quel régime politique se mettra en place en Ukraine ? On voit déjà que les ukrainiens ne voudront plus des oligarques corrompus qui dirigeaient le pays avant la guerre. Il est significatif qu’actuellement Zelensky est contraint de commencer le ménage alors qu’il a lui même été mis en place par des oligarques.

Ce qui est complètement aberrant, quand on se réclame du marxisme, c’est de défendre un capitaliste comme Poutine qui est de plus un dictateur impérialiste affirmé. Il ne se cache nullement de vouloir reconstruire l’empire russe qu’il appelle »La Grande Russie".

Ce qui est complètement aberrant, pour les vrais marxistes, c’est de penser que les divergences entre deux impérialismes l’emportent sur l’antagonisme de classe. C’est toujours la lutte des classes qui est le moteur de l’histoire. Oui, les impérialismes peuvent s’opposer en entrant en concurrence et devenir des adversaires mais ils seront toujours contre la classe ouvrière qui se révolte pour imposer son pouvoir. N’est-il pas significatif qu’après la victoire de la révolution russe (octobre/novembre 1917) tous les pays capitalistes se sont empressés de mettre fin à la guerre (1918) pour se retourner tous ensemble contre la Russie révolutionnaire ?

Poutine et les dirigeants américains sont d’accord pour que l’ordre capitaliste mondial règne et il ne faut surtout pas croire que les américains veulent actuellement que les ukrainiens gagnent la guerre contre la Russie. Les capitalistes américains apportent un soutien logistique mesuré pour faire durer la guerre et ainsi être gagnant dans la concurrence contre Poutine. Ils ne l’ont fait d’ailleurs que contraints et forcés par la résistance des ukrainiens qui sont allés plus loin que ce que tous les capitalistes avaient prévus (autant Poutine que Trump, Biden ou Macron).

Il y a même, parmi les plus aberrants, un groupe se réclamant du trotskysme qui en est venu à défendre Kadhafi, Hussein, El Assad et Poutine.

Il faut sortir du raisonnement simpliste qui nie la prédominance de la lutte des classes. Ce raisonnement ne tient compte que de l’apparence et non de la réalité. L’apparence c’est la guerre impérialiste. La réalité c’est la lutte des classes. Le raisonnement simpliste consiste à dire que l’impérialisme US étant le grand méchant il faut soutenir tous ceux qui semblent s’y opposer. Et c’est ainsi que certains, confondant apparence et réalité, en viennent à défendre 

Kadhafi, Hussein, El Assad et Poutine.


Voir ce commentaire dans son contexte