Commentaire de Nicolas Cavaliere
sur De l'efficacité contestataire


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Nicolas Cavaliere Nicolas Cavaliere 4 février 2023 09:47

@Adèle Coupechoux

J’ai du mal à l’envisager, la guerre, c’est un impensé pour moi. J’entends bien qu’on gonfle les budgets et qu’on produit des armes, mais je vois mal qui en dehors de l’armée professionnelle va bien pouvoir les tenir. Les idées de patrie et d’engagement ne mobilisent officiellement que des « extrémistes », le reste de la population a été formée au laisser-faire, déjà que bien nourris et bien ensoleillés beaucoup de Français soient portés au laisser-vivre. Il faut une sacrée dose de discours politique ou religieux pour les mettre en rogne. Je veux bien vous croire cependant quand vous dites que la bêtise de Macron est dangereuse. C’est le chef, et le chef, on l’écoute. Il a distribué des chèques pour que les gens restent chez eux et les gens les ont pris, nul doute qu’en en donnant pour qu’ils sortent, ça marchera aussi... C’est notre corruption profonde qui nous entraîne à la guerre. Gueuler contre la réforme des retraites, à mon sens, c’est juste dire « je veux bien être corrompu mais pas après 60 ans ou alors à mon compte ».


Voir ce commentaire dans son contexte