Commentaire de Hervé Hum
sur La faillite de l'ordre patriarcal et capitaliste


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Hervé Hum Hervé Hum 18 août 2023 11:04

@Boogie_Five

Vous écrivez "La concentration implique une délégation et donc une perte de contrôle de la part des citoyens. 

« 

Il ne faut pas confondre délégation avec mandat impératif et délégation avec mandat libre. Dans le premier cas nous sommes face à une délégation telle celle d’un diplomate qui n’emporte pas la décision, mais est un simple exécutant qui ne peut aller au delà de ce que lui autorise le souverain sous peine d’être responsable de ses prises de positions. Dans le second cas, c’est celle des gouvernants des pays dits »démocratie représentative", qui n’est pas une démocratie, mais une tutelle de la démocratie, c’est à dire, qui repose sur l’immaturité politique et sociale des citoyens, soit par sénilité soit par minorité. Mais cela signifie que la responsabilité n’est pas l’ordre premier, directeur de la société, l’ordre premier étant la propriété privée et son irresponsabilité politique et sociale. Ici, la concentration porte sur celle de la richesse qui ne peut pas être justifié de manière éthique ou morale, mais seulement par le besoin de chefs de guerres, que ce soit sur le plan politique ou économique et qui ne peut être justifié que par l’état d’urgence et lui seul, car l’état de paix rend inutile et contraire à cet état tout maintien de chefs en dehors de missions définies.

Bref, toute personne ayant l’ambition de devenir chef s’appuie toujours sur l’état d’urgence pour se justifier et obtenir la soumission volontaire. 

La guerre ou menace de guerre qui motive l’état d’urgence est donc le meilleur allié du chef et la paix, son pire ennemi.

Voilà pourquoi pour l’élite actuelle tant économique que politique et militaire a un besoin vital, existentiel de l’état de guerre ou menace de guerre permanent et en créera les conditions si elles n’existent pas ou trop peu. Fondamentalement, il n’y a pas d’autres raisons à la situation de crise en Ukraine, car sur le plan purement économique cela n’a aucun sens, sauf pour maintenir la soumission des populations à leurs chefs économiques.

De ce fait, la mondialisation est un interdit du système capitaliste, elle ne peut pas aller au delà de la bipolarisation telle que la décrite Orwell dans 1984, sachant que la bipolarité est le stade ultime de la multipolarité (mais on est bel et bien toujours dans la multipolarité !), au delà étant l’unipolarité et qui du point de vue de la logique causale implique la fin de la propriété privé et de la souveraineté au delà de l’individu ( ce dernier étant le socle indivisible de la souveraineté de l’être sur ses choix de vie et la propriété de son temps de vie) et l’avènement de la responsabilité à la place.

Bref, ne vous laissez pas abuser par le semblant de politique actuelle dites du nouvel ordre mondial qui reposerait sur la mondialisation politique, donc , économique et sociale, c’est du pipeau. En vérité, les chefs actuels appliquent la méthode du pompier pyromane !


Voir ce commentaire dans son contexte