Commentaire de Octave Lebel
sur Macron sauvera-t-il la soldate Hayer


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Octave Lebel Octave Lebel 7 juin 09:37

 

(2/2).Nous avons une indigestion de cette manière de faire de la politique. Heureusement il y a un remède.

Ne pas voter c’est se donner la garantie de devoir subir le bon vouloir de ceux dont on ne veut pas, de devoir faire grève et défiler maintenant à ses risques et périls dans les rues (sauf si on est la FNSEA) afin de conserver un peu de dignité et d’estime de soi pour avoir droit au final à un pied-de-nez 49-1.2.3 soleil. Et de devoir entendre encore et encore à longueur de journée la condescendance de journalistes et experts de tous poils croyant s’adresser à de plus ou moins braves gens assez limités en nous expliquant ce qui bon pour nous que nous serions incapables de concevoir et comprendre. Notre abstention est ce qui a laissé le champ libre jusqu’ici aux jeux qui se trament entre ce que représentent la macronie et l’extrême-droite qui se disputent les places pour savoir qui servira au mieux les intérêts des oligarques qui leur dictent leurs priorités et lignes rouges. Ce jeu ne fonctionne en réalité que d’extrême justesse et sera rendu impossible ne serait-ce que par quelques points de participation de plus au vote. Allons-y pour ne pas avoir de regrets en ne perdant pas de vue que les bénéficiaires de ce jeu votent toujours en pratiquant le vote utile sans état d’âme quand ils se savent menacés. La macronie et LR, menacés par la NUPES au scd tour des législatives ont apporté de 50 à 60 mandats au RN.

La marche à monter, c’est celle de la fin des oligarques qui s’abritent derrière la façade d’une démocratie libérale qui se dit représentative. C’est celle d’une authentique démocratie fondée sur des concitoyens correctement informés, respectés et en capacité de se faire respecter et des mandants responsables. En conjuguant justice sociale et responsabilité écologique.

Marchons résolument vers une démocratie de citoyens. Il s’agi, par un processus constituant incluant notre participation de citoyens de fonder une VI° république afin de construire une démocratie fonctionnelle et responsable. C’est un gros morceau mais ne pas le faire, c’est nous préparer des lendemains de plus en plus difficiles. Il s’agit de tout faire pour que notre pays et l’Europe politique deviennent des entités non alignées, indépendantes et respectées. Votons en masse, ne laissons plus le terrain à ces usurpateurs et leurs combinaisons sans fin.

 


Voir ce commentaire dans son contexte