Commentaire de Bois-Guisbert
sur Sarkozy et les identités dangereuses


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Bois-Guisbert (---.---.60.158) 21 mars 2007 22:58

Une certaine cl4ud3, qui ne sait rien, croit intelligent d’écrire : quelles traditions ? quelles valeurs ? à part les valeurs fondamentales du fronton des mairies « liberté, égalité, fraternité » héritées des philosophes des Lumières, la france a autant de valeurs et de traditions que de provinces...

Voyez-vous, Claude, au-delà des traditions et des valeurs -et je parle des vraies, pas de votre triptyque d’abstraites fumisteries -, la France a aussi une âme, comme le rappelait Nicolosi :

Il a, dans la psychologie des peuples, un fond de permanence qui se retrouve toujours. Nous sommes encore, par combien de traits, semblables aux Gaulois nos ancêtres, et les caractéritiques que Tacite notait chez les Barbares ou les Juifs de son temps sont encore reconnaissables chez les Allemands, les Israéliens d’aujourd’hui - André Siegfried, de l’Académie française, dans L’âme des peuples, Ed. Hachette, 1950.

Or, cette âme, « ce fond de permanence qui se retrouve toujours », comme disait Siegfried, vos Mohammed, vos Mamadou, n’en sont pas détenteurs, et ils n’y accéderont jamais, puisqu’ils sont porteurs d’« autres fonds de permanence » qu’ils tiennent de leurs peuples à eux.

Des fonds de permanence qui sont tellement différends de celui de nos multiples ancêtres indo-européens, de civilisation gréco-romaine et judéo-chrétienne, qu’ils ne s’assimileront jamais, comme vous serez bien obligée d’en convenir, dans vingt, trente ou cinquante ans...


Voir ce commentaire dans son contexte