Commentaire de barq
sur Violences juvéniles et « pathologies de l'agir »


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

barq (---.---.87.119) 26 juin 2006 11:57

il n’y aura jamais de réponse complète tant que le système produira de l’injustice social,une culture de peur de la punition en guise d’écoute,du refoulement émotionnel,du mensonge,de l’imposition par la force,de la guidance du système vers de fausses valeurs,du manque d’écoute,de communication et d’affection,de la pollution de la nature,de l’éducation scolaire orienté uniquement sur la valeur intellectuelle,des autorités qui n’ont génèralement pas le fil émotionnel de leurs propres histoires,et qui fonctionnent en pilotage automatique sans plus rien ressentir.

Ce n’est pas aux enfants de se remettre en question,ils adressent un message aux adultes,triste miroir...

La deuxième cause de mortalité chez les jeunes est le suicide (aprés les accidents de voiture qui est une autre forme de suicide dans bien des cas)

Certaines sociétés traditionnelles avaient des rites de passages pour faire passer l’adolescent à l’age adulte (se qu’aurait pu remplir l’armé ci celle ci était fondé sur l’intelligence plutôt qu’une soumission bête et méchante à l’autorité). Dans certaines tribus on envoyait l’adolescent qui se sentait prêt 4 jours et 4 nuit jeuner dans la montagne,désert,ou forêt découvrir sa fonction au sein de la communauté et découvrir certains mystéres de la vie,à son retour il était acceuilli par les anciens et les ainés qui écoutaient le récit de son expérience,je suis persuadé que cet aspect d’intégration par les adultes est une des piéces majeure et manquante a ce système . Et puis comment imaginer ,simple question de bon sens ,que la puissance destructive des informations permanente (médias,télé,ciné,affiches,jeuxvidéos,pubs etc..)jouent un rôle bénéfique dans la construction de l’adolescent. Le conditionnement négatif est tellement puissant qu’un enfant est obligé de s’anesthésier au plus vite pour survivre ensuite c’est la porte ouverte aux pulsions destructives .


Voir ce commentaire dans son contexte