Commentaire de Gil
sur Violences juvéniles et « pathologies de l'agir »


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Gil (---.---.93.79) 27 juin 2006 12:03

Bonjour Nono,

Vous nous dites : « un syndicat des eductateurs spécialisés qui rassemblent des militants d’extreme gauche qui ont instrumentalisé la question de la délinquance a des fins bassement politiques »...

et plus loin : « La société n’a pas les moyens de payer un educateur spacialisé derriere chaque delinquant pour lui servir d’ange gardien... notamment quand le travail de ses educateurs donne des resultats aussi maigre et que c’est educateur a subit le lavage du cerveau du syndicat ultra politisé ... »

Ayant pour ma part une certaine connaissance de la profession en question, j’aimerais assez que vous apportiez ici les preuves de ce que vous avancez !

- De quel syndicat parlez-vous précisémment ?
- Merci de nous préciser des liens vers des textes (s’ils existent) qui prouvent vos propos.
- Il y a des éducateurs spéçialisés de toutes tendances politiques, et même nombre d’entre eux qui ne font pas de politique, même si exercer cette profession est en soi un acte militant. Faire des éducateurs spéçialisés un panier d’extrême gauchistes prouve que vous les méconnaissez totalement.

Par ailleurs, vous semblez prétendre que les éducateurs cherchent en quelque sorte à excuser les comportements délictueux. Je vous le dis : RIEN N’EST PLUS FAUX que cette affirmation. Le travail éducatif n’a rien à voir avec celui d’un ange gardien ! Eduquer, c’est aussi, lorsque cela est nécessaire, faire preuve d’autorité. Les éducateurs ne sont pas là pour protèger les délinquants.

A mon avis, vous avez du métier et une certaine méconnaissance, et de surcroît une vision idéologique totalement éronnée...

De surcroît, même si je partage votre avis sur le fait que l’extrême gauche puisse à l’occasion instrumentaliser la délinquance à des fins politiques, est-ce le seul parti à le faire ? Diriez-vous que le FN, l’UMP avec Mr Sarkozy, mais aussi Mr Chirac (rappelez-vous de la campagne pour les Présidentielles en 2002...), le PS, le PC, etc... n’ont pas tous, à un moment ou un autre, « instrumentalisé » la question de la délinquance à des fins politiques. Et que fait donc actuellement Mme Royal ?

Voyez donc les choses avec plus d’objectivité et évitez donc les affirmations à l’emporte-pièce...


Voir ce commentaire dans son contexte