mercredi 12 février 2020 - par

Les routes départementales vont-elles réellement repasser à 90 km/h ?

C’est un sujet qui a beaucoup fait parler ses derniers temps, la fameuse réglementation des 80 km/h sur les routes de campagne. Vous le savez, le gouvernement avait décidé d’abaisser la limite autorisée de dix kilomètres par heure sur les routes départementales pour renforcer la sécurité routière. Cette décision a été mal accueillie au sein de la population et un retour en arrière a été envisagé. Mais courant janvier, une circulaire émanant du Ministère de l’Intérieur, censée acter ce retour en arrière, témoigne de la volonté du gouvernement de conserver la mesure. On vous explique.

Que dit la circulaire ?

Les départements qui souhaiteront relever la limitation de vitesse devront solliciter la Commission départementale de sécurité routière présidée par le préfet et composée de représentants de l'Etat, des élus locaux et d'associations pour avis consultatif. La demande pourra être approuvée si elle répond aux demandes de la circulaire et c’est ici que tout se complique. Les tronçons concernés doivent faire « au moins 10 km » et les préfets doivent « donner un avis systématiquement défavorable » sur ceux où il y a « des arrêts de transports en commun », de la circulation d'engins agricoles, des riverains, ou qui sont « traversés de chemins de grande randonnée ou de véloroutes ». Les routes départementales traversent des campagnes et vous aurez vite compris que ces critères vont bloquer les demandes. De nombreux départements auraient par conséquent d’ores et déjà renoncé.

Quelles conséquences pour votre quotidien ?

Si un département décide de refaire passer certaines routes à 90 km/h, il sera seul pour payer toutes les modifications de signalisations et les coûts supplémentaires. On parle ici d’une dépense conséquente et de nombreux départements ne pourront pas se le permettre. Il est donc fort probable que peu de route repasse à 90 km/h. Par conséquent, votre quotidien de conducteur ne devrait pas être bouleversé. Nous vous rappelons que pour ceux qui conduisent un véhicule avec une remorque, souvent très utilisée à la campagne notamment dans le domaine agricole, la limite sur ce type de route a toujours été de 80 km/h, l’abaissement de la limite de vitesse n’a aura aucune incidence et restera à 80 km/h pour les véhicules avec remorque. A ce sujet, selon leurs poids, les remorques peuvent être soumises à une signalisation, immatriculation et un éclairage particulier, vous pourrez trouver tout ce dont vous aurez besoin à ce sujet sur le site de Rameder, spécialiste de la question.

Alors retour aux 90 km/h ? En théorie oui, mais en pratique, vous l’aurez compris ce ne sera pas forcément le cas. Le gouvernement semble attaché à cette mesure qui aurait porté ses fruits puisque le ministère de l’intérieur a avancé le chiffre de 16,7 % d’accidents en moins par rapport aux années précédentes. C’est un argument qui n’est pas toujours partagé par les automobilistes. On risque encore d’entendre certains protester, ce qui est sûr, c’est que ce débat va encore faire parler durant les prochaines semaines.




Réagir