vendredi 5 avril - par rosemar

La lecture rend beau... nous dit Sylvain Tesson...

JPEG

Vous cherchez un secret de beauté ? Sylvain Tesson nous livre le sien...

"La lecture rend beau", écrit Sylvain Tesson... Comme il a raison !

 

Le livre est une ouverture sur le monde, sur les autres.

Le livre apporte une sérénité, des bonheurs : bonheurs des mots, des idées, d'une forme d'intériorité... bonheur de la lenteur, de la réflexion...

Un nuage dans le ciel qui s'étire, un coucher de soleil qui envahit l'horizon et développe des teintes nuancées de rose-rouge, d'éclats de xanthe, quoi de plus beau ?

 

La poésie nous offre ainsi des horizons de beauté et d'harmonie qui emplissent nos âmes.

On lit quelques vers, et nous voilà transportés dans un paysage inconnu qui nous paraît pourtant si familier, on est ébloui par la beauté du décor évoqué...

"Les nuages couraient sur la lune enflammée


Comme sur l'incendie on voit fuir la fumée,
Et les bois étaient noirs jusques à l'horizon.
Nous marchions sans parler, dans l'humide gazon,
Dans la bruyère épaisse et dans les hautes brandes..."

 

Les romans nous font vivre des aventures et des destins si variés, ils nous font voyager dans le temps et l'espace et nous donnent des leçons de vie...

L'Odyssée d'Homère nous emporte sur les replis tumultueux de la Méditerranée, dans le sillage d'Ulysse aux mille tours : de quoi susciter le rêve, l'imaginaire... sans oublier les leçons philosophiques du récit : Ulysse refuse l'immortalité que lui propose Calypso : il n'a pas oublié son but, le retour à Ithaque, sa patrie, ses racines, il pense qu'une vie bonne est possible pour les mortels, grâce à la lucidité de la raison.

 

Les essais nous incitent aussi à la réflexion et à une forme de sagesse.

On lit Cosmos de Michel Onfray et on découvre qu'il est essentiel de contempler le monde, de retrouver les bases fondatrices du temps, de la vie, de la nature, comprendre ses mystères et les leçons qu'elle nous délivre : un livre passionnant, qui renoue avec l'idéal grec et païen d'une sagesse humaine en harmonie avec le monde.

 

"Kalos kagathos, beau et bon", disaient les anciens grecs. La lecture nous rend plus heureux, plus épanouis, et meilleurs. Elle nourrit notre âme et notre intelligence...

La lecture peut ainsi nous métamorphoser, elle élargit nos horizons...

Et puis, comment ne pas évoquer le bonheur de tenir en mains un objet unique, le bonheur sensuel du papier qui frissonne sous les doigts, le bonheur de sentir les odeurs du livre imprimé... odeurs d'encre et de bois mêlées ?

Le livre nous offre des sensations uniques : les écrans impersonnels ne peuvent nous apporter ces plaisirs des sens.

Oui, la lecture rend beau : elle nous épanouit et nous offre toutes sortes de perspectives...

 

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2019/03/la-lecture-rend-beau.sylvain-tesson.html

 

Vidéo :

  



19 réactions


  • troletbuse troletbuse 5 avril 15:05

    Est-il aussi facho que son père, ce dernier qui a passé son temps sur les télévisions d’état payé par le contribuable tout en critiquant les profiteurs autres que lui-même ?


  • zak5 zak5 5 avril 16:35

    ah bon !?

    Sartre lisait beaucoup


  • Taverne Taverne 5 avril 16:54

    D’accord mais rien ne vaut un exemple récent ; que lisez-vous en ce moment ?

    Je viens de lire Coriolan de Shakespeare, pensant me changer les idées. Mais voilà, j’y vois Macron partout ! Extraits :

    CORIOLAN : Regardez ! voici les tribuns du peuple, les bouches de la voix populaire. Je les méprise ; car ils se drapent dans une autorité qui défie toute noble patience. (Acte III / Scène 1)

    CORIOLAN : Vile meute d’aboyeurs ! Vous dont j’abhorre l’haleine autant que l’émanation des marais empestés, et dont j’estime les sympathies autant que les cadavres sans sépulture qui infectent l’air, c’est moi qui vous bannis ! Restez ici dans votre inquiétude ! (Acte III / Scène 3)

    MÉNÉNIUS : Sa nature est trop noble pour ce monde : il ne flatterait pas Neptune sous la menace du trident, ni Jupiter sous le coup de la foudre. Sa bouche, c’est son cœur : ce que forge son sein, il faut que ses lèvres le crachent ; et, dans la colère, il oublie jusqu’au nom de la mort. (Acte III / Scène 1)

    Cela dit Shakespeare se montre aussi mordant envers ce chef romain qu’envers la foule. Chacun y a son compte.


    • rosemar rosemar 5 avril 20:33

      @Taverne

      Je viens de lire : SAGESSE de Michel Onfray, une plongée dans la philosophie antique... magnifique.


  • ZenZoe ZenZoe 5 avril 17:50

    Exactement, c’est quoi ça ? Un article journalistique, une dissertation, un pot-pourri de phrases, et quel en est le thème principal ? Si quelqu’un a compris, je suis preneuse, je n’ai pas vu d’enchaînement logique dans cet écrit.
    « La lecture rend beau »... Bien.
    Or s’ensuivent une série d’affirmations non reliées entre elles et sans lien avec le postulat de base d’une lecture qui rendrait beau... puis une conclusion, « oui la lecture rend beau ». Ah !
    Pas convaincue. Dommage, moi qui justement voulais me faire toute belle pour le weekend, j’aurais bien aimé savoir quoi lire ce soir. J’en suis pour mes frais et resterai moche.
    Mais je me demande quand même si ce n’est pas le fouillis dans la tête de l’auteur qui confond un peu tout. La beauté, c’est la beauté, le bonheur c’est le bonheur, l’aventure c’est l’aventure et Homère c’est Homère, non ?

     *************************************************************

    Introduction du sujet / postulat de base :

    « La lecture rend beau », écrit Sylvain Tesson... Comme il a raison !

    Argumentaire et développement du postulat de base :

    -Le livre est une ouverture sur le monde, sur les autres.

    -Le livre apporte une sérénité, des bonheurs

    -Un nuage dans le ciel qui s’étire, un coucher de soleil (...) quoi de plus beau ?

    -On lit quelques vers, et nous voilà transportés dans un paysage inconnu

    -Les romans nous font vivre des aventures et des destins si variés

    -L’Odyssée d’Homère nous emporte sur les replis tumultueux de la Méditerranée

    -La lecture nous rend plus heureux, plus épanouis, et meilleurs. Elle nourrit notre âme et notre intelligence...

    -La lecture peut ainsi nous métamorphoser, elle élargit nos horizons...

    -Le livre nous offre des sensations uniques

    Conclusion / validité du postulat de base et ouverture du débat (optionnel) :

    Oui, la lecture rend beau.

    Et tchoc !


    • rosemar rosemar 5 avril 20:35

      @ZenZoe

      C’est vrai : certains ne savent pas bien lire... 

      Le livre apporte différentes formes d’épanouissements qui rendent beau...


    • ZenZoe ZenZoe 5 avril 21:13

      @rosemar
      Le livre apporte différentes formes d’épanouissements qui rendent beau...

      Eh ben voilà ! En une seule phrase, vous avez fait mieux que tout l’article. Vous voyez quand vous voulez...


  • phan 5 avril 19:05
    « Kalos kagathos, beau et bon », disaient les anciens grecs, « Du beau, du bon, dubonnet », disaient les anciens alcooliques.
    Homère était aveugle et racontait des bo-bards sur la belle Hélène et le travail fictif de Pénélope.

    • phan 5 avril 22:04

      Au lieu d’enseigner la beauté de la lecture, un professeur de français soupçonné d’avoir violé 50 enfants en Asie a été placé en détention provisoire.

      Âgé de 51 ans, Jean-Christophe Q. a été mis en examen le 1er avril pour « viols et agressions sexuelles sur mineurs de 15 ans », « détention, acquisition et captation en vue de sa diffusion d’images à caractère pornographique sur un mineur », « participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d’un crime » et « corruption de mineur de plus de 15 ans », confirme une source judiciaire. 

    • phan 6 avril 08:25
      Un film sur les enfants et la musique est un projet de Ramon Tort issu d’un cours de musique. Dirigé par Joan Chamorro, le big band rassemble des enfants âgés de 6 à 18 ans autour d’un répertoire de jazz classique avec beaucoup de swing.
      Ce documentaire est un parcours mené par le directeur de l’orchestre, qui nous plonge dans une méthode d’enseignement unique, au même titre que les résultats qu’il dévoile. Une histoire qui nous passionnera avec le talent de mise en scène de ces enfants et nous touchera à travers toutes sortes de sensations qu’ils sont les seuls à pouvoir donner vie. Elle n’est pas belle la vie avec de la musique ?

      Comme Andréa Motis dans Solitude, comme Alba Armengou dans Triste, comme Rita Payés dans Desafinado, comme Eva Fernandez dans Georgia on my mind ...


    • phan 6 avril 09:55

      @Julien S

      « Kalos kagathos : un slogan, une formule mercantile pour vendre un produit » : comme Macron, Houellebecq, Onfray, ... des produits du marketing du beauf .

  • baldis30 5 avril 19:19

    bonsoir,

     je m’arrête seulement, au titre !

    « La lecture rend beau »

    Et la beauté est une qualité ... ; PRAXITELE et d’autres sculpteurs de l’Antiquité nous en ont donné de merveilleux exemples....

    Donc être beau.... quel plaisir... quel plaisir d’admirer la beauté et donc d’être soi-même admiré pour cela ... et d’admirer les autres

     Mais .... il y a un mais ... Jacques BREL bien plus récemment a célébré la beauté dans une célèbre chanson où il rêvait à ce qu’il voulait être tout à la fois ...

     beau, beau et ..... je ne sais plus quoi

    Cette association va si bien aux personnes si bien habillées qui discutent doctement de notre avenir tous les soirs à la télévision ....

    Ils sont tous beaux et nous sommes, beaux, beaux et...... esbaudis


  • Raymond75 5 avril 19:51

    La ’lecture rapide’ est une méthode très efficace qui permet de lire et de gagner du temps : j’ai lu tout ’Guerre et paix’ en 15 mn ; cela se passe en Russie ...


  • bedeau bedeau 5 avril 19:56

     :/-( ....


  • Pere Plexe Pere Plexe 5 avril 21:22

    Je doute beaucoup que lire rende beau.

    Et la démonstration est faite qu’écrire ne rends pas lucide.


Réagir