samedi 30 novembre - par Sylvain Rakotoarison

Aimez-vous Pierre Arditi ?

« Le cinéma, c’est faire l’amour par correspondance, tandis que le théâtre, on fait l’amour dans son lit. » (Pierre Arditi).



Né le même jour que Daniel Pennac, l’acteur Pierre Arditi a 75 ans ce dimanche 1er décembre 2019. Mon titre a une modeste "prétention" saganienne, à savoir, il a été construit sur "Aimez-vous Brahms ?".

Pierre Arditi, il est partout. Films, téléfilms, théâtre, doublages de films, de dessins animés, etc. Il a débuté avec sa sœur Catherine à Lyon en 1965 dans une pièce mise en scène par Marcel Maréchal. À son actif, plus de soixante-dix pièces de théâtre depuis 1965, plus de soixante-quinze films depuis 1968, plus de cent quinze téléfilms depuis 1967, quatre séries télévisées (récurrentes), des dizaines de doublages depuis 1971, et près d’une vingtaine de voix narratives dans des documentaires depuis 1990. Il est aussi présent qu’un acteur comme François Berléand. Il a aussi enregistré des spots publicitaires ou politiques. Sa voix comme son visage sont connus, familiers, reconnaissables.

Pierre Arditi est en effet reconnaissable, et aussi très largement reconnu, également partout : deux Césars (1987 et 1994), un Molière (1987, et quatre autres nominations pour le Molière), un Sept d’or (1987), décidément, l’année 1987 fut pour lui fastueuse. Décoré aussi, commandeur des Arts et des Lettres, officier de la Légion d’honneur, officier de l’ordre national du Mérite, ce qui signifie au moins sept cérémonies officielles de remise de médaille…

De ses nombreux films au cinéma, on peut citer certains réalisés par Alain Resnais, notamment "Mon oncle d’Amérique" (1980), "La vie est un roman" (1982), "L’amour à mort" (1984), "Smoking/No Smoking" (1993), "On connaît la chanson" (1997), etc. Il a été souvent dans des rôles importants, lorsqu’il y avait "beaucoup" de premiers rôles (comme les deux derniers films cités). Il n’a donc jamais été cantonné à des seconds rôles.

Dans son sang français, Pierre Arditi a des gouttes de Grèce, d’Espagne et de Belgique. C’est en lui-même une petite Europe concentrée. Politiquement, il serait plutôt proche de la gauche (« Je suis un homme de sensibilité de gauche depuis toujours, je mourrai comme ça. »), et en 2017, il a soutenu Emmanuel Macron (tendance Nicolas Hulot), il était même parmi les invités de la Rotonde dans la soirée du 23 avril 2017 (l’équivalent du Fouquet’s en 2007).

_yartiArditiPierre02

Au fait, quelle est ma réponse à la question du titre ? Est-ce que je l’apprécie comme acteur, ce familier Pierre Arditi ? J’aurais tendance à dire que je l’appréciais beaucoup dans les années 1980 et 1990… et puis, ensuite, surtout dans ses prestations dans des téléfilms dont la qualité prête à discussion, j’ai moins bien apprécié son jeu de comédien, peut-être parce qu’il faisait un peu dans la facilité, qu’il faisait un peu trop le "cabotin" à mon goût.



Mais je pense que ses meilleures prestations restent le théâtre. Il a joué une dizaine de pièces retransmises à la télévision. Pierre Arditi a d’ailleurs donné plusieurs définitions du théâtre et du cinéma. La première est en début d’article, la seconde est la suivante : « Au théâtre, il faut courir 5 000 mètres chaque soir. Au cinéma, c’est 50 000 fois un mètre (et pas forcément dans l’ordre). ».

Revenons à Pierre Arditi. Je crois que j’aurais un rôle pour lui !

Il m’a paru toujours intéressant d’imaginer les acteurs pour jouer les personnalités politiques. Si on laissait les chronologies de côté, on pourrait ainsi imaginer Nicolas Sarkozy joué par Louis de Funès (qui pourrait aussi jouer Alain Peyrefitte), René Monory joué par Michel Galabru, Jean-Pierre Chevènement interprété par Roger Pierre, Charles Pasqua évidemment par Fernandel, Gaston Defferre joué par Charles Vanel, vieillesse oblige… on pourrait aussi envisager Marine Le Pen jouée par Mathilde Seigner, Emmanuel Macron… peut-être joué par le lisse Raphaël Personnaz. Pour Édouard Philippe, je pencherais pour Jean-Pierre Bacri… à moins que Denis Podalydès soit plus souriant… J'oublie des personnages...

Et il manque un personnage dans toute cette galerie. C’est vrai qu’il a quitté la vie politique depuis quelque temps, mais justement, cela pourrait bien refaire vivre cette période si croustillante, si cristallisante de la vie politique préprésidentielle, entre août 2016 et mai 2017. Pierre Arditi pourrait alors être le héros de cette épopée, de cette saga. En effet, je le verrais très bien jouer le rôle de …François Fillon ! Rideau !


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (23 novembre 2019)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Pierre Arditi.
"J’accuse" de Roman Polanski.
Roman Polanski.
Adèle Haenel.
Michel Bouquet.
Daniel Prévost.
Coluche.
Sim.
Marie Dubois.
Brigitte Bardot.
Charlie Chaplin.

_yartiArditiPierre01



23 réactions


  • Clocel Clocel 30 novembre 13:02

    Pouah... !


    • machin 30 novembre 15:14

      @Clocel

      Pouah... !

      Effectivement...
      Bon acteur mais tellement prétentieux que l’on peut se demander comment il passe les portes...


    • CLOJAC CLOJAC 30 novembre 20:30

      @machin

      « Bon acteur mais tellement prétentieux que l’on peut se demander comment il passe les portes... »

      Je dirais acteur très moyen, mais qui a pris la grosse tête parce que les médias lui ont servi la soupe à la louche, pour le récompenser de ses prises de position politiques.


  • bluerage 30 novembre 14:29

    Je dirai même plus : beurk !

    Si on devait passer en revue tous ces guignols du showbiz qui ont le coeur à gauche et le portefeuille à droite et qui se permettent de donner des leçons aux français alors qu’ils ont les poches pleines à millions en participant à des films et spectacles subventionnés par leurs impôts, alors là on y passerait la semaine.


    • HELIOS HELIOS 1er décembre 03:46

      @bluerage
      ... j’aime pas hurler avec les loups, mais Pierre Arditi ne m’a jamais vraiment convaincu.

      Je ne parle pas de son art, que je ne sais pas vraiment évaluer, je parle de son positionnement médiatique.

      Jusqu’à preuve du contraire, etre acteur, bon ou mauvais, ne donne pas un certificat universel de compétence autre que pour son métier.

      Or, ce gars là, invité souvent dans tous les types d’emissions, culturelles (la, il n’y a, a priori, pas de problème) mais aussi économiques, politiques, techniques... viens nous servir de façon impérieuse son avis-parole-d’évangile... peu importe sa voix, cela me déplaît au plus haut point.

      Alors, qui suis-je pour avoir cet avis... rien justement, car lorsque je ne sais pas, je me tais. Lui, possède toujours une opinion, ce qui est bien, mais présente cette opinion comme une vérité universelle. C’est là que ça coince... d’autant qu’il est servi par des journalistes ou animateurs obséquieux.

      Pas la peine d’en rajouter. Si je suis le seul a ne pas l’aimer, j’assume, je zape quand il est l’invité principal, tant qu’on a le choix....


  • cevennevive cevennevive 30 novembre 14:37

    Bonjour Sylvain,

    Beurk... ! Lui et Francis Huster...

    Par contre, Sarkozy et Louis de Funès, ça colle !

    Pour Edouard Philippe, je ne vois qu’un beau et cruel pirate (au sens propre comme au sens figuré...), que Johnny Depp pourrait incarner au cinéma.


  • cevennevive cevennevive 30 novembre 14:56

    Et pour notre Macron :

    Dommage que Georges Descriere ne soit plus de ce monde, il avait si bien incarné Arsène Lupin (quoique Lupin était voleur en catimini et ne volait que les riches...)


    • lala rhetorique lala rhetorique 2 décembre 11:01

      @cevennevive Lupin avait de la classe..... ce qui n’est pas le cas du bonimenteur de marché qu’est Macron


    • cevennevive cevennevive 2 décembre 11:10

      @lala rhetorique, bonjour,

      Cela est vrai ! Lupin était un « gentleman ».
      L’autre est un Docteur Diafoirus, ou un Jocrisse, ou etc, de première !
      Dommage pour les « bonimenteurs de marché » qui veulent vous vendre un presse purée, ou un produit miracle pour cirer les pompes. Lui, Macron, ne veut rien nous vendre, il veut nous voler...


  • ZenZoe ZenZoe 30 novembre 15:11

    Il vit à Saint Germain des Prés chère Madame (où, dit-il, son exigence absolue de qualité et de beauté y trouve son compte et il ne vivrait nulle part ailleurs). Il se dit peu aimable avec les chauffeurs de taxi qui ne se précipitent pas pour lui ouvrir la porte.

    C’est un poseur prétentieux qui ne vaut pas un article, ni un commentaire d’ailleurs smiley


  • machin 30 novembre 15:21

     Je suis un homme de sensibilité de gauche depuis toujours, je mourrai comme ça. »), et en 2017, il a soutenu Emmanuel Macron...

    Effectivement... c’est un homme de gauche mais tendance guignol...


  • Jjanloup Jjanloup 30 novembre 15:57

    Bobo Concon dégueu ... Beurk !


  • Vaietsev 30 novembre 16:46

    « Le cinéma, c’est faire l’amour par correspondance, tandis que le théâtre, on fait l’amour dans son lit. »  Pierre arditti


    Et on ne compte pas le nombre de chie... la bousaille en fiammes dans le milieu du start -system , en fait la correspondance est utile ,en fait notre correspondance est utile à toutes ses chie.... dès lors ou on regarde un film ou telefilm ,ou nos memoires ne serve jamais tant a toutes ses femmes qui savent se débrouiller pour ça afin que nous imaginions un coit ,un baiser ,ce quand elles ont l’opportunité d’embrasser qui leur plait ,c’est à dire quiconque et en fait ,n’importe qui .

    Une maison close le milieu à paillettes ??

    Vassily ,trouvez Charlie.


  • Waspasien Waspasien 30 novembre 17:17

    Entartons le pompeux cornichon (sic Noël) !

    NON, bien sûr !

    Sans intérêt...sinon peut-être, pour quelques vieilles peaux en retour de libido.


  • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 30 novembre 18:58

    Le Pierre Arditi un profiteur de première ( avec ses copains acteurs ) des subventions ( 2017 ) accordé au cinéma, s’élève à 707 millions d’euros :source,  :Ici, dont un certaine partie va aux acteurs millionnaires :Ici,.. Avec, certains, l’est pas belle et généreuse la « ripoublique ou copains/cochons » !Sur une page web, plus étonnant, peinard le job de producteurs, car il y a ce paragraphe : Une industrie globalement déficitaire :source.

    Comme je le dis, « L’est ps belle la « ripoublique ou copains/cochons » n’es-ce pas l’auteur !

    @+ P@py


  • Odin Odin 30 novembre 19:52

    Bonsoir,

    L’auteur est sûr de n’avoir rien oublié ?

    « Dans son sang français, Pierre Arditi a des gouttes de Grèce, d’Espagne et de Belgique ». 


  • uleskiserge uleskiserge 30 novembre 20:25

    Pierre Arditti... acteur de gauche adepte de la pub pour les banques et les compagnies d’assurance, les plus sûrs alliées des classes populaires et des luttes autour de la justice sociale. 


  • Tall Tall 30 novembre 20:48

    Pierre Arditi est un acteur

    Paul Chamouillard est un boulanger

    et Emile Duflou un plombier.

    mais mon cheval s’en fout ... mais alors il s’en fout .. 


  • bonventatous 30 novembre 22:05

    Pierre Arditi fait parti de la Gauche Homard ...


  • Emohtaryp Emohtaryp 2 décembre 09:58

    Bien piètre comédien mais très bon suceur de boules .....

    Si Ardity avait du talent, ça se saurait....


  • troletbuse troletbuse 3 décembre 10:02
    Aimez-vous Pierre Arditi ?

    NON
    Voilà. Donc inutile de lire l’article comme d’hab.


Réagir