mardi 8 octobre - par CHALOT

L’affaire Benedikt Gröndal

Roman de

Guðmundur Andri Thorsson …

éditions Gallimard

197 pages

Juin 2019

 

Celui qui parle et qui raconte cette histoire est un vieux magistrat qui, à la fin de sa vie se remémore sa jeunesse.

Il doit sa carrière à son ancien maître, scientifique et surtout poète qui refusa aux alentours de 1880 de se joindre à ses collègues pour l'exclure du lycée....

Accusé à raison d'avoir subtilisé un livre à un camarade, ce jeune homme est condamné par le conseil de discipline, en une époque où la rigueur du climat – qui existe toujours – se conjugue à celle de l'éducation et de ses cotes.

 

Le professeur, Grondal est un solitaire et un original, « il ne supporte pas l'autorité, il ne supporte pas l'injustice et l'oppression. Il ne supporte pas l'air vicié et traître de l'école, ces manigances, ces suspicions, cette profonde malveillance, toutes ces mesquineries et ces victoires dérisoires qui n'apportent rien que quelques taches noires sur les âmes des garçons »....

 

Il pourrait être chahuté....ce n'est pourtant pas le cas, son érudition, sa disponibilité et son calme font que ses élèves, l'estiment et le respectent .

Ce professeur livré à la vindicte de ses collègues, plus que conformistes et au proviseur « m'avait » comme le dit le narrateur « ramené vers le jour et la lumière alors qu'il était presque au soir de sa vie »

Cette histoire tirée de faits réels, égrainée de descriptions de l'Islande nous montre, que les questions liées à l'éducation, à la dignité et au respect de l'autre et au refus de la conformité ambiante sont d'une actualité brûlante.

 

Ce vieux professeur a su, malgré le coût de sa révolte et de son refus de punir trop durement un adolescent en phase de construction, donner une leçon de vie à son élève.

 

Jean-François Chalot




Réagir