mercredi 29 avril - par Mervis Nocteau

L’« Astrologie » déconnectée du ciel réel, et autres singularités telles que le Serpentaire - treizième signe

Si la curiosité vous venais de découvrir la « carte du ciel » de votre naissance (c'est-à-dire la position des astres, en levant la tête à l'heure, le jour et le lieu où accouchait votre mère) à qui feriez-vous confiance ? Aux astronomes scientifiques ou bien aux « astrologues » ? … Les deux sont censés se référer au même ciel, mais côté astronomie scientifique, vous utiliseriez un site tel que Stelvision ; côté « astrologie », vous utiliseriez un site tel que Astrothème. Les grands curieux entre vous, utiliseraient les deux sites, avec quelques surprises.

 

 


Source internautique

 

 

Sois Camille, personne née le 22 juillet 1980 à 13h13, à Orléans. L'astronomie scientifique - si elle se mêlait de divination, comme nous verrons que fit la NASA - la donnerait Cancer (position du soleil, transitant depuis les Gémeaux) ascendant Vierge (horizon Est) … :

 

 

… tandis que l' « astrologie » la donne Cancer ascendant Balance :

 

 

… mais il y a mieux. En effet, sur la première image, le Soleil réel transite entre la constellation des Gémeaux et la constellation du Cancer. Par contre, sur la deuxième image, le Soleil figuré est pour ainsi dire entre les signes du Cancer et du Lion ! Et donc, l'ascendant (le signe montant à l'horizon Est) est réellement Vierge tandis que figurativement c'est la Balance, qui est donnée ! … Or, du point de vue astromantique (divination astrale) ça ne donne pas la même chose, qu'un Cancer premier décan ascendant Vierge, ou un Cancer dernier décan ascendant Balance ! Comment expliquer pareil décalage ?

 

En l'état, il y a de quoi être sceptique (lien vers une vidéo d'un incrédule fin, Astroscept/icisme) – si vous n'étiez pas déjà dédaigneux, face à la superstition « astrologique ».

 

 

Une si vieille histoire ?

 

Les « astrologues » disent le savoir, à commencer par la si fameuse Élisabeth Teissier : le fait est qu'il n'y aurait aucun problème « astrologique », et que toute l'astromancie accoutumée se porte bien. Dormez bien, braves gens, le signe sous lequel vous êtes nés serait le bon, ainsi que l'ascendant, d'autant plus que dans un thème natal (la synthèse astromantique de votre « carte du ciel ») on se fie essentiellement à la position des planètes en chaque signe et « maison » astrale, c'est-à-dire autant d'autres subtilités plus diverses, dans le système solaire … Malheureusement, la planète Mercure réelle est donnée en Gémeaux, tandis que la planète Mercure figurée est donnée en Cancer ! … et, croyez-le, vous pourriez faire ceci avec n'importe quelles coordonnées de naissance (heure, jour et lieu) au point que ça décale parfois même votre signe (ce point est traité plus bas de l'article).

 

Vraiment, il y a de quoi être sceptique (même lien vers une vidéo d'un incrédule fin, Astroscept/icisme) !

 

Et pourtant, ça n'empêche toujours pas les « astrologues » de dire que ça ne change rien, et que ce serait une vieille histoire. Une histoire qui date à l'astronome scientifique/« astrologue » (à l'époque, c'était une seule et même chose) nommé Ptolémée. Même le Monde s'y est mis, pour vous dire à quel point c'est une affaire dans laquelle il y a anguille sous roche … c'est que de grands malins de tous les mondes, veulent nous conter à nous autres – pauvres ignares – que, voilà quelques millénaires, Ptolémée et tous les astronomes scientifiques/« astrologues » s'étaient mis d'accord pour baliser les périodes de l'année en 12 signes que nous connaissons : Bélier, Taureau, Gémeaux dans le printemps ; Cancer Lion et Vierge en été ; Balance, Scorpion, Sagittaire à l'automne ; Capricorne, Verseau et Poissons pour l'hiver – avant d'harmonieusement reboucler sur le printemps. C'est que tout cela fait à peu près 12 mois, répartis équitablement, dans un calendrier, en plus de ne pas faire 13, « nombre maudit » selon la superstition monothéiste ! … Et il n'y aurait qu'à partir de ce « balisage commun », délayé des constellations qui l'inspira, que le désaxement progressif de la Terre (la fameuse précession des équinoxes) aurait, de fil en aiguille, décalé les constellations des périodes terrestres identifiés par de vieux signes de pur « balisage commun », pour les commodités …

 

Dans les milieux de l' « astrologie », et puisque c'est leur fond de commerce, on fait tout pour minimiser l'affaire, c'est 20minutes qui le dit : « Comment les astrologues tentent d'étouffer l'émergence d'un treizième signe du zodiaque », dans un article particulièrement bien écrit. Mais toute la blogosphère « astrologique » cherche à minimiser aussi (par exemple le blog du paranormal et de l'insolite). Vraiment ! du Monde au blog du paranormal, en passant par Élisabeth Teissier, tous les grands malins de tous les mondes, cherchent à faire passer cette espièglerie de la NASA (que rien ne collerait) pour un délire de pauvres cons de superstitieux …

 

Alors, quand des « astrologues », doublé de gens bien trop sérieux pour être vrais tels que les journalistes du Monde, cherchent à vous convaincre que ce serait vous ! le superstitieux, il y a vraiment de quoi se dire que l'espièglerie est totale. Mais aussi, dans un sens, qu'il pourrait y avoir anguille sous roche …

 

Enfin, le plus sage dans l'immédiat, c'est d'être sceptique (toujours le même lien vers une vidéo d'un incrédule fin, Astroscept/icisme) …

 

Car voici une conversation Facebook que j'ai eue ces derniers jours, sur la base de la carte du ciel réel (sans les informer sur les heure, date et lieu de naissance) sur le groupe Discutons astrologie. Le logo « main faisant salut » signifie que je suis nouveau ; le logo « bouclier écusson étoilé » signifie que mes deux interlocuteurs sont des membres fiables dans le groupe :

 

 

Publicité

Bien que des évaluations restent bonnes au point de vue des heure, date et lieu de naissance, aucun fondement minimum ne peut être avancé : rien de nouveau sous le soleil de cet article. Et, à la limite, c'est à en rester effaré, que malgré des facultés de précision on n'aille pas plutôt vers ce qui s'appelle « l'astrologie sidérale » … qui elle-même ménage cette « astrologie » dite « tropicale » pourtant, pour ne pas se fâcher !

 

 

 

Les arguments « astrologiques » se tirent des balles dans le pied

 

Comme nous venons de le voir en comparant les deux versions du même thème natal (astronomique scientifique et « astrologique »), les incohérences sont beaucoup plus nombreuses. Ce n'est pas l'argument d'un ancien « balisage commun » qui tiendra la route – à supposer que nous voulions continuer d'y croire, croire à l'astromancie, divination astrale (c'est le postulat de la suite de cet article).

 

En effet, s'il ne s'agissait que d'un « balisage commun », d'une part, on ne voit pas pourquoi les « astrologues » continuerait d'interpréter la position des planètes et des « maisons » dans chaque signe (ci-dessus, Mercure en Gémeaux réel – « maison » à calculer encore – ou en Cancer figurés, maison IX – concernant les voyages, les conceptions élevées et abstraites, la spiritualité, l'étranger). Non seulement les maisons figuratives procèdent d'un découpage arbitraire de l' « astrologie » se perdant dans les siècles passés, mais en plus, par-dessus tout, les « astrologues » continuent de fonctionner à travers les signes, qui ne devaient pourtant leur servir que de « balisage commun » ! on croit rêver ! ils se tirent eux-même des balles dans le pied.

 

À la fin, il faudrait savoir si les signes valent ou non quelque chose, ou bien s'ils doivent bels et bien être relayés aux constellations. Or, s'ils le doivent – avec en sus ces affaires de « maisons » ancestralement arbitraires – autant dire qu'ils gagneraient à se relayer aux constellations, en étant bons joueurs devant la NASA, à accepter d'une part, l'intégration du treizième signe du Serpentaire – ou Ophiuchus, entre le Scorpion et le Sagittaire (décalant ainsi tout le découpage calendaire au juste du passage du Soleil dans les constellations) ainsi que, d'autre part, l'influence d'un quatorzième signe inconscient du Céto, aux quatre premiers cinquièmes des Béliersselon nouveau calendrier toujours, dont voici les nouvelles périodes :

 

19 avril-8 mai : Céto-bélier ; 9-14 mai : pur Bélier

15 mai-21 juin : Taureaux

22 juin-20 juillet : Gémeaux

21 juillet-10 août : Cancer

11 août-16 septembre : Lion

17 septembre-31 octobre : Vierge

1 novembre-23 novembre : Balance

24 novembre-29 novembre : Scorpion

30 novembre-18 décembre : Serpentaire

19 décembre-20 janvier : Sagittaire

21 janvier-16 février : Capricorne

17 février-12 mars : Verseau

13 mars-18 avril : Poissons

 

En toute plausibilité – à supposer que nous voulions continuer d'y croire, croire à l'astromancie, divination astrale (c'est le postulat de la suite de cet article) – le passage des astres de notre système est catalysé par chaque constellation de fond (aura de l'astre lui-même : planète, soleil ou lune, etc.) qui elle-même est mobilisée déjà par l'imaginaire collectif de l'humanité. Or, l'astromancie est une croyance universelle, bien qu'elle ait des variétés indéfinies et subtiles. Mais en définitive, entre l'imaginaire collectif de l'humanité, les constellations, et la catalyse des astres de passage, le plus plausible est qu'il y ait proaction-rétroaction entre le microcosme terrestre et le macrocosme astral, comme en effets loupes via le prisme de l'astre, entre la constellation et notre mère-terre.

 

À partir de là, on se dira que, si on change l'imaginaire collectif, on changera la proaction-rétroaction entre le microcosme terrestre et le macrocosme astral. Eh bien, en théorie, oui. Mais en pratique, il se peut aussi bien que l'imaginaire collectif de l'humanité n'ait pas été inspiré de la sorte pour rien par le macrocosme astral, à son niveau microcosmique terrestre ! … Où il y a au mieux interactivité – et après tout l'astromancie évolue avec son temps ! – au « pire », il existe une magie chaosmotique (chaos-cosmos-osmose) qui nous inspire spirituellement. Ce serait donc en transformant le chaosmos, qu'on transformerait quelque chose à l'astromancie …

 

Pour ma part, et comme souvent il arrive que la voie soit médiane, si je devais parier au-delà de mon scepticisme (tout cela reste un jeu de l'esprit) j'opterais pour la théorie d'une interactivité limitée. C'est-à-dire que ça évolue avec son temps (voire avec d'improbable « travaux interstellaires » à cette échelle, relevant de la pure science-fiction) tout en étant conditionné par … les lois de la (sur)nature. Un peu comme toujours et avec tout, en fait.

 

 

Re-calcul du statut des « astrologues » actuels …

 

Toute « l'astrologie » actuelle ne veut pas reconnaître le Serpentaire, et assène qu'au fond ce signe ne serait qu'une variante du Scorpion, avec lequel il partage une partie de la bande zodiacale (circuit du soleil et degrés alentours). Selon ces « astrologues », il faudrait se fier à la « tradition » qui n'intègre pas la précession des équinoxes depuis Ptolémée (désaxement de la Terre), c'est-à-dire rester calé sur un ciel vieux de deux-trois millénaires, de simple « balisage commun » … où ces mêmes « astrologues » prétendent qu'au fond, les astres n'ont rien à voire dans « l'astrologie », mais que seules les périodes terrestres comptent vraiment, tandis qu'on aurait fait que projeter nos lubies dans le ciel. Les signes n'auraient rien à voir avec les constellations … Sont-ils des « astrologues », alors ?

 

La vérité, c'est que ce ne sont plus que des « périodomants symbologiques », qui ont renoncé à reconnaître la puissance des correspondances entre le microcosme terrestre et le macrocosme astral … Inversement naturellement, on peut dire que l'intégration récente du Serpentaire ruine tout simplement la valeur de « l'astrologie », qu'elle soit réellement astromantique, ou tout simplement une « périodomancie symbologique ». Il y a de quoi être sceptique, et je le suis au premier chef. Mais le jeu de la divination, de l'inspiration astrale, de l'oracle, est bien trop croustillant, en ce qui me concerne … Derrière quoi, il faut ajouter que tout un chacun peut avoir un petit rapport définitoire, identitaire, coutumier et chéri, avec la superstition de son signe. Sinon, même en fin de journée, pourquoi lirions-nous l'horoscope, pour dire « qu'il s'est trompé » ?

Publicité

 

Bref, à la fin, dans cette connaissance non-scientifique mais culturelle, restons sérieux une seconde, après tout, et intégrons l'astronomie, qui mériterait le titre d'astrologie au même titre qu'on parle de biologie (par exemple), tandis que « l'astrologie » devrait s'appeler astromancie, donc, voilà tout, avec ses chapelles : chapelle coutumière, de l'astromancie à 12 signes (« périodomancie symbologique ») et chapelle astronomique, de l'astromancie à 13 signes (véritable « astrologie » au sens où elle se réfère aux constellations, « constellomancie » forcément « symbologique » parce qu'elle présuppose une correspondance entre le microcosme terrestre et le macrocosme astral).

 

Il faut bien appeler un chat, un chat, pour être bien franc, et ne pas frimer avec son fond de commerce.

 

 

Annexe 1 – Description du Serpentaire et correspondances ésotériques

 

Le Serpentaire est, par excellence, le (la) bénéficieur(se). C'est un signe complexe. Si dans une relation, le bénéficiaire est celui ou celle qui bénéficie des choses, le (la) bénéficeur(se) est celui ou celle qui fait en sorte que d'autres bénéficient des choses. Il y a là un singulier altruisme en vérité, car cette bénéfiction se fait évidemment selon son tempérament propre, à lui, le Serpentaire. En fait, le Serpentaire est un alter-égoïste ! ... Nous conviendrons que ce n'est pas banal ! ... Concrètement, l'alter-égoïsme du Serpentaire se traduit de la façon suivante : il considère tout un chacun comme un alter-ego, ce qui est très généreux de sa part ! mais, à cause de cela même, le Serpentaire prend tout un chacun pour soi-même avant tout !

Tout ceci lui confère un magnétisme certain : comme les serpents, les Serpentaires fascinent ! car les Serpentaires vous enlacent de leur propre soi, ce qui est aussi digne que trompeur ! aussi généreux que cupide ! aussi sage que fourbe ! ... comme les serpents ! ... Or, les serpents incarnent l'animal ambivalent par excellence. Ils sont le Diable selon le monothéisme, aussi bien que des Médecins et des monstres de Connaissance, selon l'Antiquité (le symbole d'Hippocrate) ou selon l'Aire géographique (la sagesse des dragons asiatiques). D'ailleurs, les serpents venimeux témoignent aussi de cette ambivalence : leurs venins, selon usage, trempe et dosage, peuvent servir à soigner (décoction médicinale) ou tuer (poison mortel) ! ... et c'est bien toutes les angoisses contemporaines, devant l'industrie pharmaceutique, au juste.

Bref, en amour, les Serpentaires sont extrêmement jaloux mais pas possessifs, au travail ils sont excellents collaborateurs apparemment mais filous, en matière d'argent prêts à tous les investissements mais bien calculés. Autant dire qu'ils sont économistes dans l'âme, surtout en Ascendant bien placé avec un signe adéquat (Taureau, Gémeaux, Vierge, Scorpion, Capricorne).

Mais il y a autre chose : quand les Serpentaires ne s'adonnent pas allègrement à l'économisme de ce monde (cela dit même à travers cet économisme) ils sont foncièrement en quête d'harmonie. C'est leur tendance à la médication et à la sagesse qui veut cela, quoique cela soit à double-tranchant comme nous l'avons dit, jusqu'à les prendre pour des Malins quand on est monothéiste ... mais il faut bien s'immiscer, développer et tenter des administrations et des conseils, comme tout le monde ! et les Serpentaires peuvent ici s'avérer sidérants, de toute évidence (voilà pourquoi les économistes Serpentaires croient dur comme fer, que l'économisme fait le bonheur du monde).

La bénéfiction de ces bénéficieurs font d'eux-mêmes des bénéficiaires, il est vrai, mais cela peut aussi bien tourner à la fiction dans toutes leurs bonnes factions pourtant (l'enfer est pavé de bonnes intentions). Certes, tout le monde peut se tromper, mais quand c'est un Serpentaire qui (se) trompe, on revient de loin dans l'illusion ! ... de même que, quand le Serpentaire a visé juste, c'est toujours pour la solution ultime, qui rend heureux comme personne.

Ainsi vont les Serpentaires, insaisissables, or qu'on ait refoulé leur signe depuis deux-trois millénaires qu'il est entré dans la roue zodiacale, est une grave erreur des monothéistes. Les monothéistes, comme tous ceux qui ont peur des serpents, refoulent cette ambivalence, parce qu'ils sont tendanciellement paranoïaques. Or, justement, refouler le serpent ne sert à rien, sinon à inférioriser les femmes comme « toutes tentatrices » (on sait quelle place les serpents tiennent dans leur inconscient) mais c'est une grave erreur dont on paie toujours le prix aujourd'hui, alors que dans l'Antiquité et dans d'autres Aires géographiques, les femmes peuvent prendre une digne envergure (chez les Celtes et leur dieu-cerf Cernunnos aux deux serpents, ou bien chez les Anciens Américains du Nord). Quant aux hommes en vérité, refouler le serpent revient à se priver de « leur part féminine », comme on dit, et pour tout dire à pratiquer sur eux-mêmes l'auto-castration.

A noter là, que le latin anguis, qui donne autant anguille que angoisse, signifie serpent. Les Serpentaires sont au fond des signes angoissés, qui suscitent l'angoisse. Mais c'est précisément pour cela, parce qu'ils angoissent et suscitent l'angoisse, qu'ils font tout dans leur existence pour y remédier. Et qu'ils sont bien placés pour y remédier, quand ils parviennent à se comprendre eux-mêmes et les autres réellement, au-delà de leur « alter-égoïsme ».

 

Constellation : Serpentaire - ou Ophiuchus.

Le Serpentaire et ses ascendants : lien.

Tout signe, ascendant serpentaire : lien.

Planète : Mercure.

Genre : Hermaphrodite.

Élément : Ether - ou Æther. Il y a là une singularité, les autres signes se répartissant équitablement entre les quatre éléments accoutumés depuis Aristote. Mais en dehors de la coutume nord-atlantique, l'élément du Serpentaire pourrait être le Bois, selon le cycle des transformations asiatique, qui réfère aussi à la connaissance druidique (dr-wid, les très-savants, où dru sonne aussi comme bois, référence à l'arbre cosmique). L'éther est comme la sève du monde, et flue ainsi que se déplacent les serpents.

Plante : Serpentaire.

Animal : Serpentaire.

Métal : Fer.

Minéral : Onyx.

Couleur : Noir ou rouille, comme l'onyx ou le fer, « l'Âge du Fer » auquel est associé l'avènement du Serpentaire dans la roue zodiacale. Il s'agit aussi de la monnaie. Et, aussi étonnant cela soit-il, la monnaie (« l'or ») symbolise la Conscience, autre forme de Richesse bien plus importante. C'est la connaissance qui surmonte l'anamnèse métempsychotique des réincarnations dans le druidisme (la connaissance d'Ancienne Europe). Le Dits-Ater celtique ou le Tuisto dane, dieu père des humains, est dieu des morts et des renaissances, souterrain comme un dragon couve son or. Mais c'est un trésor terrible comme la rouille ferrugineuse. D'où l'association à la planète Mercure, aussi. À noter que le sexe féminin, réfère évidemment à la Terre-Mère, souterraine aussi : le Serpentaire est hermaphrodite, pas étonnant qu'explose la « métrosexualité transgenre », actuellement que l'influence monothéiste se relâche dans la civilisation nord-atlantique.

Arcanes : 2 - la Papesse, 5 - le Pape, et 15 - le Diable, qui font …

Numéro : ... 22, une perfection (et, comme chacun sait, la perfection est aussi utopique que dystopique). Le Serpentaire est l'Ombre du monothéisme, qui lui-même croyait pouvoir le refouler. Mais c'était se laisser inconsciemment animer par le serpent : les monothéistes ne comprennent pas le totalitarisme de leur « bonté » insidieuse.

Rune : wyrd, la rune sans symbole qui accentue les autres avec la force de Voten (Woden, Wotan, Odin) inventée* après les antiques runes. C'est aussi la rune qui laisse une chance à chacun, donc qui le livre à lui-même ! ... pas étonnant que le libéralisme règne civilement, à l'heure du Serpentaire.

Théories du complot : les « Annunakis » et les « Reptiliens ».

Quoi d'étonnant, à ce que des personnes stressent-paniquent, à partir des anciens dieux mésopotamiens, depuis lesquels furent inventés les monothéismes ? ... Car les monothéismes, en retour, refoulent le serpent. A partir de là, tous les fantasmes de domination par des reptiles depuis la Mésopotamie sont permis, mais c'est d'hallucination collective à cause desdits monothéismes (on est toujours un peu monothéiste dans l'âme, même quand on n'est pas croyant, quand on s'imagine les « Annunakis » et les « Reptiliens » dominants le monde, à s'en terroriser comme les vieux contes du Chaperon Rouge).

Ceci étant, les Serpentaires sont évidemment aux prises avec leurs volontés de puissance, comme « sophocratique », à qui fera preuve de la plus grande sagesse, en remédiant à leurs angoisses existentielles, surtout chez les Serpentaires ascendant Serpentaire. Reste que ça n'est jamais aussi manichéen que dans une théorie du complot … d'autant plus que d'autres signes expriment leurs volontés de puissance politiques aussi (au hasard, les Lions).

Tout ce beau monde (pas forcément Serpentaire) est donc corrompu par un supplice de Tantale envers le pouvoir, avant tout, du haut en bas de l'échelle sociale. Et, à ce jeu, le plus singulier, c'est que les Serpentaires ne sont pas les plus dupes - ils n'y participent donc pas forcément, du moins probablement pas dans des termes frénétiques. Et on peut même supposer que des Serpentaires au bas de l'échelle sociale, sont de grands théoriciens du complot, car ils ont plus d'imagination que la moyenne, pour remédier à leurs angoisses. C'est comme ça …

 

 

 

 

_________________________________________________


73 réactions


  • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 29 avril 17:23

    ADDENDUM :

    * Inventer, du latin invenire, faire venir en dedans - l’invention a rapport à la divination, au « devinement », à l’oracle qui se concrétise.


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 29 avril 17:30

    Moi, je suis poisson ascendant mayonnaise et mon canot pneumatique est du signe du zodiac


  • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 29 avril 17:43

    Merci pour votre article salutaire.

    J’ai commencé à m’intéresser à l’astrologie en 2014 et j’ai découvert cet imposture du faux zodiaque que les astrologues tropicalistes et horoscopiques tentent par tous les moyens d’étouffer. Mais les faits sont les faits.

    Pour en savoir plus, je vous conseille de vous renseigner sur les travaux de Patrice Bouriche sur internet, il avait créer son blog en 2005 qu’il a du hélas fermer l’année passée.

    Il est auteur des ouvrages « l’histoire secrète de l’astrologie » en 3 tomes.

    Outre ces sources enrichissantes, j’ai appris depuis cet instant une très grande leçon que j’applique désormais à tous les champs scientifiques et les événements politico-économique.


  • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 29 avril 17:58

    Pour les passionnées et les pratiquants, je conseille le logiciel Stellarium pour l’extraordinaire qualité des graphismes stellaires et le logiciel Proastro pour sa palette d’outils, tous 2 téléchargeables et gratuit.


  • troletbuse troletbuse 29 avril 19:04

    En lisant en travers ce tissu de connerie, j’ai vu « La théorie du complot »

    . Qu’est ce que ca vient y foutre ?

    Et puis les Serpentaires sont hermaphrodites : pas de chance, micron est né un 21 décembre. Raté  smiley


    • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 29 avril 22:36

      Vous auriez eu votre réponse, si vous aviez lu à l’endroit ce qui n’est pas un tissu de conneries. Vous, vous avez lu « astrologie » et tout de suite vous vous êtes mis en mode SJW de la science, sauf que l’article, précisément, est sceptique, avant de s’amuser sans complexe.


  • Le serpentaire n’est pas un signe mais représente l’Ourobouros : le cerclage de la roue astrologique. Signé Mélusine la sepentaire....


    • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 29 avril 22:38

      Bien sûr qu’il représente l’Ouroboros aussi, mais c’est un signe. D’ailleurs influencé par le Scorpion, forcément, de même qu’il y a un Céto-bélier. Du moins, si l’on accepte l’idée que la bande zodiacale est influente. Ce qui se laisse entendre par effet de halo. Mais ça reste un jeu. Comment pouvez-vous nier uns signe pour ensuite vous en réclamer ... ! C’est, au mieux, alter-égoïste de votre part ...


    • @Mervis Nocteau Les astrologues (laissez tomber Tessier, Liz Greene est mille fois supérieure, inspirée de Jung qui était aussi astrologue) avaient prédit q’un événement important marquerait l’année 2020 : conjonction pluton-saturne-jupiter en chute en capricorne. La synchronicité s’étant déclarée avec le Covid, j’aurais tendance à préférer le tropical. L’astrologie est une affaire de synchronicité. Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas : THOTH HERMES TRISMEGISTE. Née un 11 décembre (ça craint avec le 11,...) et vénus saturne (mam, smiley conjoint au Milieu du ciel en scorpion, cela fait une signature. Thoth est parfois associé au serpentaire, le caducée (mercure) est représenté avec du serpent, mais le dieu Lug également à Thot. Cela laisse beaucoup de marge à la rêverie. C’est surtout l’aspect mythologique associé à l’histoire des civilisation qui m’intéresse. Dit comme cela : Micron ou Macron est serpent de feu et Brigitte serpent d’eau. Caduque ou caducée ? Double c’est certain...


    • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 30 avril 11:44

      C’est un peu facile à ce degré de généralisations... Et vous dîtes cela sans avoir vus de propositions en astromancie sidérale, par-dessus le marché !


  • Le serpentaire n’est pas vraiment égoïste, mais connaissant assez bien la nature humaine il n’aide que ceux qui en valent la peine...


    • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 30 avril 11:39

      J’ai écrit dans l’article déjà : « alter-égoïste », bon sang les gens ne prennent pas le temps de lire ! Un comble de commentateurs, par trop fréquent sur Internet.


  • zygzornifle zygzornifle 30 avril 09:27

    la position des astres

    Suivant que l’on est riche ou pauvre c’est la position des astres ou la position désastres ….


  • Bonne lecture :http://www.guillaume-delaage.com/le-grand-mystere-du-serpent/. En fait le dieu judéo-chrétien du Monothéisme veut se réserver la connaissance et maintenir le « peuple » dans l’ignorance. Un « Dieu » jaloux...


  • Gollum Gollum 30 avril 09:33

    Bon vous nous ressortez la vieille tarte à la crème, vieille de quelques décennies au moins, de la précession des équinoxes pour contester la validité de cette antique discipline et s’en moquer... Les astronomes, parés de toute leur aura scientifique, la ressortent régulièrement.. Ils ont même cru bon d’y ajouter un treizième signe, le serpentaire, comme Dan Brown avait ajouté une treizième apôtre Marie-Madeleine...

    Sauf que le zodiaque n’est pas lié aux étoiles, est fixe, lié aux saisons. Les signes zodiacaux ne sont pas liés à la prétendue forme des étoiles qui dessineraient des choses dans le ciel, mais participent d’un symbolisme bien précis.

    Le Béller est désigné comme tel parce que signe hyper-mâle et symbolise l’énergie montante du printemps.

    Le solstice d’été qui voit les jours s’amoindrir et donc reculer, se voit affubler d’un animal qui recule, l’écrevisse, qui vit dans l’eau puisque ce signe est signe d’eau.

    L’équinoxe d’automne qui voit l’égalité des jours et des nuits revenir se voit affublé d’une balance qui évoque cet équilibre.

    Bref, vous qui vous prétendez païen, vous plongez à pieds joints dans un rationalisme typiquement moderne, dévastateur des choses antiques. Bref, vous pratiquez la dérision dont vous vous plaignez vous-même à propos de votre paganisme. C’est assez surréaliste.

    Enfin, les dieux planétaires sont probablement bien plus réels pour les païens.. La Grèce antique y faisait perpétuellement référence. Voir l’ouvrage magistral de Jean Richer : Géographie sacrée du monde grec.


    Merci d’avoir fourni votre thème astral. smiley À ne jamais faire, mais trop tard...


    • Hokken Hokken 30 avril 10:43

      Je sui complètement aligné sur le point de vue de @Gollum. D’un point de vue terrestre on n’utilise pas les positions des étoiles mais essentiellement on délimite en 12 sections les cycles montants et descendants de la force vitale, cycles incontestables qui peuvent être perçus par tous.


    • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 30 avril 11:36

      Non mais oui, c’est bien ce que conteste l’article vous biglez ! L’article sait parfaitement déjà que ça passe pour ... une vieille lune ... et pourtant, elle ne se renouvèle pas chez les « astrologues » !


    • Gollum Gollum 30 avril 14:52

      @Mervis Nocteau

      Bon je bigle.. Votre prose est tellement peu claire que...

      Qu’est-ce qui ne s e renouvelle pas chez les astrologues ? Car là non plus j’ai pas pigé. Et en clair svp. Pas en phrases codées. smiley


    • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 30 avril 14:57

      Mince, je ne parviens plus ni à vous lire, ni à vous comprendre, tant vous cherchez midi à quatorze heures ...


  • Il y a le serpent blanc qui a la connaissance et l’utilise pour éclairer les autres et les serpents noirs (fréquents dans la franc-maçonnerie) qui se servent de leur capacité à mentir et illusionner pour asservir le peuple. 


  • Ceux qui défendent la PMA et la GPA (issus de la franc-maçonnerie) font partie de la loge noire, visant à maintenir l’individu dans l’ombre. Car celui qui connaît le secret de ses origines a la connaissance sur le monde. Le serpent étant en lien avec la connaissance sexuelle, le barrage vers la connaissance de sa scène primitive maintient l’humain dans la caverne, l’obscurité (PLATON) ce qui permet d’asservir le peuple. Le serpent étant associé dans l’inconscient au pénis (phallus) et la pomme quand on la coupe en deux au sexe de la femme. 

    .


  • Chaque signe correspond aux stades du développement de l’enfant selon Freud. Début du printemps, bélier : la naissance, la marche. Le taureau : le stade oral et anal. Gémeaux : l’apprentissage du langage (mercure). Cancer : la formation des fantasmes, la rêverie, les prémices de l’Oedipe, la famille. Le lion : l’EGO. La vierge : le début de la pensée analytique. La balance : la rencontre avec l’autre, le contrat les lois. Le scorpion : la sexualité et ses complexes (différence sexuelle, castration, perte des illusions). Les sagittaire : l’étranger, on quitte la famille pour aller à l’école et étudier. Ce n’est pas par hasard que le serpentaire se situe entre le scorpion et le sagittaire (l’épistémophilie, connaissance, savoir trouve son origine dans la curiosité sexuelle),. Le capricorne : confrontation à la mort et l’élévation vers la dimension spirituelle par rapport à la matérialité mortelle. Le verseau : l’homme se sent relié aux autres, à un système, il s’implique, crée. Le poisson : l’homme prend conscience de sa dimension divine dans le microcosme et macrocosme. Il s’agit ici d’un point de vue idéal. La plupart des individus correspondant aux aspects les plus primaires du signe : la basse fréquence. Le bélier peut devenir un grand sportif mais aussi un guerrier, un assassin....


  • Castel Castel 30 avril 14:25

    @ L’auteur,

    Si vous étiez un poil plus cultivé, vous auriez parlé du site astroariana, qui a fait des recherche très précise sur le pourquoi du comment des signes du zodiaque. Ce site explique notamment que les signes du zodiaque ne viennent pas des saisons dans l’hémisphère nord, comme la plupart des astrologues le soutiennent. Je vous laisse faire vos découvertes.

    Au lieu de parler d’Elisabeth Teissier, certes instruite mais pas du tout géniale, vous auriez parlé de Dane Rudhyar, ça aurait eu une autre gueule. Le génial écrivain Dane Rudhyar avait répondu à tout vos pseudo-arguments (contre une pseudo-science, on utilise des pseudo-arguments) déjà, en 1930. Vous avez donc presque un siècle de retard mon pauvre bougre.

    Enfin, en science, quand on a une théorie, on essaye de la vérifier. Mais tant que vous ne mettez pas les mains dans le cambouis, vous êtes certain d’avoir toujours raison. Cela s’appelle de l’anti-science. L’astrologie n’est pas anti-scientifique, par contre, une critique d’inculte de l’astrologie s’est faire de l’anti-science.


    • Gollum Gollum 30 avril 14:49

      @Castel

      astroariana ? Le site de Richard Pellard non ?

      Sincèrement ça ne vaut pas un pet de lapin... 

      Je suis assez surpris que vous ayez viré de ce côté je n’avais pas souvenir que vous étiez de cette mouvance à l’époque où on papotait quelque peu..

      Sinon d’accord que la Tessier ne vaut pas un clou.


    • Castel Castel 30 avril 14:53

      @Gollum
      Bonjour, vous allez bien ? ;)
      Non je ne suis pas un fervent de Richard Pellard, mais sur ce point, il a raison. 


    • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 30 avril 15:00

      Si c’était pour dire que l’astromancie tropicale se calait rapport aux tropiques, vous auriez pu vous abstenir, @Castel. Quel rapport entre le ciel aux tropiques et en Arctique ? sans parler de tout ce qu’il y a entre ... Laissez-moi vous faire la réponse : aucun, et ça manque donc d’ancrage « astrophysique » minimum.


    • Castel Castel 30 avril 15:03

      @Mervis Nocteau

      Je m’attendais à une réponse de neuneu de cette acabits. Félicitation, vous êtes doué pour ne pas faire de recherche.


    • Gollum Gollum 30 avril 16:03

      @Castel

      Effectivement réponse de neu-neu..

      PS : j’ai p’têt déjà lu ça il y a longtemps sur son site (je parle de Pellard). Mais je me souviens plus.. Me semble pas avoir été d’accord.. Faudrait que je retrouve ça.


    • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 30 avril 16:09

      Hahahahahahaha !


    • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 30 avril 16:50

      Bon, je me suis assez moqué de vous. Ce serait vraiment bien de lire l’article, avant de le commenter.


    • Castel Castel 30 avril 16:57

      @Mervis Nocteau

      Je me demande bien comment on peut être suffisamment con pour trouver votre ahaha « très intéressant ». 

      J’ai oublié de dire que les gens qui ricanent de l’astrologie ont pour caractéristiques d’être méprisants, de se voir comme supérieur et de surtout pas se fouler intellectuellement pour regarder les choses plus profondément qu’ils ont en l’habitude.
      Bon vent.


    • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 30 avril 17:41

      Tenez, lisez ceci mon bon. Vous me permettez bien de vous appeler mon bon, n’est-ce pas ? Puisque je suis votre méprisant ...


    • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 2 mai 20:30

      Maintenant, pour faire bonne mesure, j’ai encore plus creusé le site suggéré, pour y découvrir des mises en scènes de psychotique ordinaire (« pervers narcissique ») pitoyable, qui ne remettent définitivement rien en cause dans mon article, qui parlait de périodomancie symbologique fondée sur les planètes. Quelle nuance avec son propos ? Littéralement aucune. Il parle de photopériode, pour faire joli, mais en quoi cela est-il mieux que les constellations ? et en quoi est-ce véritablement délayé des saisons ? Ce mec ment fallacieux à se farcir son monde.

      Par contre du coup, je comprends votre perversité, de me traiter de méprisant, puisqu’en fait vous avez été tellement retourné et méprisé par l’auteur de ce site, véritable gourou, que votre petit coresprit ne gère pas la situation, et s’oriente vers tout ce qui remet en cause son véritarisme, en détour, devenu psychotique ordinaire lui-même, de ne pas avoir compris la psychose ordinaire de son gourou. Bonne chance dans la suite de votre histoire.


    • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 2 mai 20:30

      Oui, moi, là, après tant d’insanités, il va falloir que je prenne un bain ...


    • Castel Castel 3 mai 19:21

      @Mervis Nocteau
      Mon pauvre vieux, vous n’avez rien compris à ce que vous avez lu. Je vous plains tellement votre cerveau est vide.


    • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 4 mai 12:15

      C’est ça, voilà, justement, à quoi je faisais référence : à cette vilénie compatissante, donc totalement dégradante. Incapable d’informer sur un site d’information, d’argumenter. Si je vous dis que je vous saurai gré de ne plus intervenir, vous me répondrez avec joie face à mon imputée nullité. Marché conclu. Je n’ai pas besoin de faux amis comme vous, et manifestement vous dédaignez les imputés ignares comme moi. Je ne sais même par pourquoi vous avez « daigné » me répondre encore. Un réflexe inhérent au besoin de garder la face, comme il y en a mille sur Internet. Si donc vous n’avez aucune explication à fournir que « renseignez-vous, oh mais vous ne savez pas vous renseigner à mon avis », vos interventions ici ne valent pas même rien.


  • slave1802 slave1802 30 avril 15:23

    Je préfère l’astrologie chinoise, un signe par an c’est beaucoup plus simple...

    A zut, et les années bissextile ?

    L’astrologie, c’est quasiment aussi fiable qu’utiliser la bible pour étudier le big bang...


  • Amusant ce lien avec le fer. Mon grand amour était psy et forgeron....Hélas décédé.


  • alinea alinea 30 avril 22:42

    J’ai remarqué que la fin des troisième décan du scorpion sont très vierge !! vous parlez ici de Mercure !!

    Je pense que la symbolique mise en place dans l’antiquité, l’homme dans son cosmos, est encore valable puisque, malgré les apparences, nous avons peu changé. Si homo œconomicus nous prête vie, peut-être que dans quelques millénaires les symboles auront évolué, le fond de la nature humaine aura changé.

    Nous avons bien réussi à intégrer la symbolique d’Uranus à la fin du XIX ième siècle, et de Pluton au début du XX ième ! Nous réussirons à intégrer le serpentaire, même d’autres galaxies !! mais cela se fait et fera au rythme originel, lent de la vie et de l’évolution des espèces, pas dans la précipitation des consommateurs de sciences !!


  • Le serpent« air » (mercure) est un serpent ailé. Ce qui signe sa spiritualité. Thoth Hermès (mercure) trismégiste associé à la forge (1er décembre : saint Eloi). par son alter-égo : PTAH. Si Ptah forge le fer, Thot en stock forge les mots. Ptah et l’ouroboros https://www.fangpo1.com/Dos-Ptah/Notions_Ptah2005.pdf


    • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 2 mai 20:32

      Ah, je suis content, je vois que même si vous ne me l’avouez pas, je vous ai lancé sur autre chose, un nouveau cycle, c’est bien. L’imaginaire collectif a bien du bon.


    • BLUE CYRUS L’ Hermite (IX) 2 mai 22:43

      @Mervis Nocteau

      En fait en verseau , tu as as egalement la constellation du microscope ainsi que les poissons austral .

      le "bandeau n’ est qu’ une simplification , chaque signe pouvant trouver son complement/paredre/accompagnant

      Tout cela bouge , siecle apres sciecle , Tau ceti et associé passeront bientot dans un autre cadran , de meme que le serpentaire passera egalement , ha moins bien sur qu’ il ne decide de retrograder .

      c’ est la plus belle horloge de l’ univers , mais il faut lma penser en 3D pas sur un bandeau , ou pire sur une carte angulaire 

      Bon courage pour tes article , on essaye de suivre gentiment smiley


    • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 3 mai 00:08

      Il est clair que le « ciel » n’est pas un saucisson qu’on découpe en rondelles, et que les influences sont en fait d’un seul tenant, découpées uniquement pour nos consciences aux attentions et raisonnements ciblés, fatalement ciblés, donc « saucissonnants ». Ce n’est pas grave, c’est passionnant. Et s’il faut pour cela réécrire mille articles, puisse-t-il y avoir autant de rédacteurs pour déployer l’imaginaire collectif. Bien à toi le vieux, mais ne rétrograde pas trop non plus sur ton arcane ! smiley Allez


    • BLUE CYRUS L’ Hermite (IX) 3 mai 00:31

      @face a la mer de nuit ?

      J’ ais beau cultiver a la lune (sa lumiere ) , il y a des fois ou ca ne marche pas pareile ( jours feuille , jour racine , jour fleur, jour neutre ) qui ne sont pas lumino dependant ( la lune est bleu pas rouge , et elle ne varie pas en 4 jours)

      On peut pourtant les calculer , comme l’ heure egyptienne et ses influence .
      c’ est reproductible , assez fiable malgres des echec « aleatoire »

      La table d’ emeraude est insufisante , j’ ais espoir qu’ on retrouve quelque bibliotheque au groenland .Seul pays /continent protégé de la purge des croisade nordique .

      Ne t’ inquiete pas je viellit comme je peut , cad pas trop mal :)
      je ne t’ ais sortit ni la XIII (transformation:regression ) , ni la 6 conflit/osmose selon le sens , l’ hermite et un cenobyte , pas un anachorete . 

      A+


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 3 mai 00:37

      @L’ Hermite (IX)

      La 3 ma biloute ...opera


    • BLUE CYRUS L’ Hermite (IX) 3 mai 00:47

      @Aita Pea Pea
      pas pour moi ce soir dodo :) 
      bon plaisir dans les esgourde :)


    • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 3 mai 22:41

      Ecoutez à 42min cette vidéo, Mehr, ce dieu qui ressemble au Christ.

      Mais tout est intéressant.


  • J’ai maintes fois constaté que les psys et astrologues ont un profil scorpion. Freud : taureau ascendant scorpion, Lune-soleil : scorpionne, Fabrice Pascaud : scorpion,....). Serpentaire avec vénus conjoint à saturne au milieu du ciel en scorpion, plus Lilith, un destin....Les zététiciens devraient au moins se confronter à la statistique.


    • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 4 mai 14:37

      De grandes enquêtes caractérologiques, confrontant astromancie tropicale, sidérale, védique, chinoise, etc. pourraient en effet être menées. Si c’était rentable ! je veux dire : selon les critères de ce petit monde. Encore qu’il y aurait une utilité en terme de profiling criminologique, psychologique, politique et espion, etc. Alors quoi ?


Réagir