mercredi 5 décembre - par Axel_Borg

La reprise en B.D., deux écoles s’affrontent

Hergé s'éteint en 1983 et laisse un album inachevé de Tintin, l'Alph-Art. Georges Rémi avait pris soin de préciser qu'il ne souhaitait pas voir son oeuvre poursuivie. D'autres, de Goscinny à Jacobs en passant par Jacques Martin, ont tous vu leurs séries reprises, avec des résultats bien divers ...

Quand Dargaud rachète les droits de Blake & Mortimer en 1992, l'objectif est de faire du Blake et Mortimer, pas du Edgar P. Jacobs (disparu en février 1987 au Bois des Pauvres).

A l'instar d'un Stanley Kubrick, ce perfectionniste du neuvième art laisse une oeuvre riche en qualité plus qu'en quantité : huit aventures et douze albums, plus un album hors série, le Rayon U.

Dargaud approche le meilleur scénariste européen, Jean Van Hamme (XIII, Largo Winch, Thorgal), pour en faire la cheville ouvrière d'une équipe à laquelle se joint la dessinateur Ted Benoit, apte à tenir la ligne claire. Autour de l'éditeur, les futurs auteurs sont réunis en janvier 1993 à l'occasion du Festival d'Angoulême.

L'idée est de partir sur trois albums de reprise en traitant un par un les thèmes de prédilection de Jacobs : espionnage, science-fiction et archéologie.

Le scénario du premier album, inspiré de la trame des Trente-Neuf Marches, ramène les deux héros sur le sol de la Perfide Albion, d'Angleterre vers l'Ecosse, la terre des ancêtres de Mortimer.

L'intrigue est de qualité, le final digne d'un James Bond, et l'on introduit enfin un personnage féminin (Virginia Campbell), là où Jacobs n'en avait créé qu'un seul en tout et pour tout : Agnès de la Roche, dans le Piège Diabolique  !

Quand l'Affaire Francis Blake sort en septembre 1996, Dargaud explose les ventes prévues, ce qui compense l'année et demi de retard ... L'album était attendu initialement pour le printemps 1995. Pour faire patienter Dargaud, Ted Benoit avait envoyé un documentaire sur Apocalypse Now montrant les difficultés rencontrées par Coppola pendant le tournage. Le film, exceptionnel, montrera à tous que le réalisateur du Parrain et de Conversation Secrète avait eu raison de perséverer, étant récompensé de la Palme d'Or à Cannes en 1979.

En 1998, Dargaud réalise que Ted Benoit, très méticuleux, ne tiendra pas le planning prévu pour l'Etrange Rendez-Vous. Une deuxième équipe est donc montée. Ayant lu l'excellent livre de Jim O'Donnell sur la première rencontre de John Lennon et Paul McCartney le 6 juillet 1957 à Liverpool (le jour où John rencontra Paul), Yves Sente, alors directeur éditorial du Lombard, s'amuse à créer un scénario mêlant espionnage et science-fiction en pleine guerre froide. Ce sera l'excellente Machination Voronov, dessinée par André Juillard.

L'album sort en janvier 2000, tandis que l'Etrange Rendez-Vous arrive dans les bacs fin septembre 2001. Là encore, le talent de Van Hamme fait merveille, et après le cadre volontairement restreint, la recette marche comme pour l'album précédent : héroïnes féminines (Nastasia Wardynska, Jessie Wingo), décors grandioses dans des contrées inconnues de la série (Union Soviétique, Etats-Unis), utilisation d'Olrik dans un rôle de mercenaire.

A la quatrième reprise, Dargaud voit encore plus grand avec un diptyque, les Sarcophages du Sixième Continent. Yves Sente réussit une magnifique flash-back dans l'Inde coloniale des années 20, utilisant intelligemment la biographie de Mortimer laissé en 1981 par Jacobs dans un Opéra de Papier. Juillard se régale en dessinant le pays de Gandhi, ainsi que le Bruxelles de l'année 1958 en pleine Exposition Universelle, avec cet Atomium situé près du stade du Heysel, qui deviendra mondialement célèbre pour de sinistres raisons en mai 1985.

Le postulat de la série, violé une seule fois par Jacobs sur l'Affaire du Collier après la censure du Piège Diabolique, est respecté : le monde court un réel danger. Deux ans après les attentats du 11 septembre 2001 à New York et au Pentagone, Sente aborde le thème du terrorisme avec la difficulté de narrer les aventures de héros restés dans les années 50, en plein baby-boom, décolonisation et après crise de Suez.

Cependant, les tomes 15 (Etrange Rendez-Vous), 16 (Sarcophages du Sixième Continent tome 1 - la Menace Universelle) et 17 (Sarcophages du Sixième Continent tome 2 - le Duel des Esprits) trahissent déjà une tendance de dérive commerciale de Dargaud, avec trop d'anciens personnages réutilisés : l'empereur Basam-Damdu, Nasir, le professeur Labrousse, Jeronimo Ramirez, le major Varitch ... La raison en est simple, s'assurer que ceux qui lisent pour la première fois un album vont avoir envie de feuilleter les anciens et donc d'assurer la vente du fonds pour l'éditeur ...

Par la suite, la série va de mal en pis ... Le Sanctuaire du Gondwana n'est qu'un tome 3 du diptyque des Sarcophages du Sixième Continent, et dès la troisième lecture, l'album perd tout intérêt, malgré la beauté des paysages africains. Comme le chevalier noir des Monty Python, la reprise bâclée à cependant la peau dure, et elle va se pérenniser ...

La Malédiction des Trente Deniers porte bien son nom, l'album étant lourdement handicapé par le décès de René Sterne en 2006. Frappé d'une crise cardiaque à 52 ans sur son île des Antilles, le créateur d'Adler laisse le projet orphelin. Sa veuve, Chantal de Spiegeleer, termine courageusement le tome 1 (le Manuscrit de Nicodemus), avant qu'Antoine Aubin ne dessine le tome 2 : la Porte d'Orphée. Si l'idée originale de Van Hamme est bonne, réutiliser l'inconnue du décès de l'apôtre Judas en mêlant un ancien nazi à la recherche d'un trésor archéologique (les trente deniers), le résultat est une catastrophe absolue, comme une mauvaise adaptation sur papier d'Indiana Jones, par deux fois à la lutte avec le Troisième Reich sous la caméra virtuose de Spielberg : en 1981 dans les Aventuriers de l'Arche Perdue et en 1989 dans la Dernière Croisade.

La suite ne fera que confirmer le déclin amorcé par la série, avec une frénésie commerciale comme pour rattraper le retard causé par le décès de René Sterne en 2006 ... Le Serment des Cinq Lords, le Bâton de Plutarque mais plus encore l'Onde Septimus et le Testament de William S. plombent la réputation de la série, devenue trop rigide avec un passage obligé par le Centaur Club et l'obsession de Sente à vouloir explorer le passé des héros, que ec soit le lien entre Blake et Lawrence d'Arabie, l'arrivée d'Olrik à Scaw-Fell ou la fille de Mortimer ... Le comble est atteint par Jean Dufaux dans l'Onde Septimus où le scénariste prend le risque de donner une suite à un monument du neuvième art : la Marque Jaune. L'effet boomerang est terrible tant la comparaison fait mal ... A un tel niveau de médiocrité, Jacobs doit se retourner dans sa tombe. Il faudra attendre avant de donner un verdict définitif au nouvel opus la Vallée des Immortels dont le tome 1 reste intéressant. Mais Dargaud n'a aucune raison de stopper une martingale économiquement gagnante malgré la critique des journaux ou des puristes tant que les bénéfices sont au rendez-vous ...

Mais le mouvement de reprise ne se limite pas à Blake & Mortimer ... Avec Iouri Jigounov, Yves Sente reprendra XIII quatre ans après le premier cycle achevé par Jean Van Hamme, alors que Dargaud a réussi à lancer un spin-off, XIII Mystery, globalement décevant malgré un premier tome magistral sur la Mangouste, le tueur à la solde de la conspiration de Wally Sheridan. Mais depuis le fameux procès Astérix face à Albert Uderzo à la fin des années 90, Dargaud avait une poule aux oeufs d'or en la personne du célèbre amnésique inspiré de Jason Bourne (la Mémoire dans la Peau). Il fallait donc que le phénix renaisse de ses cendres, à tout prix ... Idem pour Largo Winch, dernier bastion lâché par Van Hamme après vingt albums.

Jigounov pris sur XIII, la série Alpha en souffre. Déjà privée de la virtuosité de Pascal Renard mort à 35 ans en 1996, la série d'espionnage va de mal en pis ...

Le constat est identique chez Casterman avec Alix et Lefranc, les deux séries phares de Jacques Martin. Avant son décès en 2010, l'artiste d'Obernai avait déjà lâché les rênes de ses créations, recyclant notamment un vieux scénario de Lefranc, le Maître de l'Atome. Le suivant, Londres en Péril, sera également réussi, mais par la suite, la série retombe dans le médiocre qu'elle avait fini par atteindre à la fin des années 90. Alix connaît le même sort que que son cousin Lefranc.

Tout ce mouvement dicté par des impératifs commerciaux logiques fait cependant se demander si au final, le grand gagnant n'est pas Hergé ... Car Tintin vit encore ... Livres sur la série comme le fameux Haddock Illustré d'Albert Algoud. Série d'animation (excepté le controversé Tintin au Congo) passée sur France 3 au début des années 90. Exposition permanente à Cheverny sous l'initiative du Marquis de Vibraye, qui exploite l'héritage entre son château et celui de Moulinsart. Musée Hergé de Louvain-la-Neuve ouvert en 2009. Film le Secret de la Licorne sorti en 2011 avec Steven Spielberg à la réalisation et Peter Jackson à la production. Centenaire de la naissance du maître exploité par Casterman en 2007 avec l'édition d'albums en format miniature ...

Cruel dilemme entre les écoles Tintin d'une part et Blake & Mortimer de l'autre, divergence qui rappelle le destin de Dorian Gray : vaut-il mieux vieillir naturellement ou rester jeune en vendant son âme (au diable) ?



24 réactions


  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 5 décembre 19:28

    La marque jaune ... Actualité


    • Axel_Borg Axel_Borg 6 décembre 09:24

      @Aita Pea Pea,

      Oui comme dans l’album de Jacobs la Marque Jaune, le theme de la vengeance après trop d’humiliations par Macron mais plus globalement par trop de politiques depuis 1981 : Mitterrand, Chirac, Sarkozy, Hollande sans oublier tous ces Premiers Ministres Balladur, Juppe, Jospin, Raffarin, Villepin, Fillon, Ayrault, Valls ...

      La suppression de l’ISF était une excellente chose mais à deux conditions, s’assurer que l’argent restait bien en France via des investissements en PME TPE, et surtout soulager le reste du pays à commencer par les vaches à lait préférées du pouvoir, les classes moyennes.

      Soit avec un impôt sur le revenu à tranche unique pour éviter toute jalousie entre classes sociales, une TVA ramenée à 18 % et un impôt sur les sociétés ramené près de la moyenne européenne. Le tout combiné à une énorme baisse des dépenses publiques en modernisant l’Etat et en supprimant tous les doublons administratifs avec les autres echelons en en supprimant un ou deux au passage (communes, agglomerations, communautés de communes, canton, department, region), en revoyant les competences, en limitant l’assistanat et se concentrant sur du régalien plutôt que de s’éparpiller sur des tas de sujets qui ne sont pas du domaine de l’Etat (culture et subventions à gogo, aides en tout genre). En mettant l’argent des APL dans la construction de logements pour faire baisser le prix des loyers et du mètre carré. En offrant une vraie alternative de transports dans les zones rurales et péri-urbaines. Oui c’est possible, Canadiens, Suédois et Allemands (entre autres) l’ont fait, avec un peu de courage politique pour limiter le nombre d’élus ...

      Sur le fond de l’article, plus je vois des reprises et plus finalement je crois que c’est Hergé qui avait raison. Que ce soit Blake et Mortimer, XIII, Lefranc, Alix ou Astérix, à chaque fois ou presque c’est décevant.

      Blake et Mortimer a tenu 4 reprises correctes jusqu’aux Sarcophages du 6e Continent, depuis 2008 et le Sanctuaire du Gondwana c’est juste devenu un tiroir-caisse pour Dargaud.

      Mais je crois que la palme revient à Alpha qui est devenue sa proper caricature, quel dommage après un début flamboyant sous la plume de feu Pascal Renard (l’Echange, Clan Bogdanov ...).


  • xana 6 décembre 10:51

    Bonjour Axel_Borg,

    J’aimerais publier une suite à La Légende des Siècles.

    Sauriez-vous me dire à qui m’adresser pour racheter la signature de Victor Hugo ?

    Jean Xana


    • Axel_Borg Axel_Borg 6 décembre 11:12

      @XanaX ou Xanadu ?

      Commence d’abord par la suite du Second Degré pour les Nuls !


    • xana 6 décembre 15:58

      @Axel_Borg

      « XanaX ou Xanadu ? » C’est à ça que se résume ton encyclopédie personnelle pour la lettre X ?
      Il est vrai que ton pseudo est un personnage de bande dessinée à la culture et à la personnalité plutôt ... minces.

      Et pourquoi parler de second degré ?
      Victor Hugo étant une référence littéraire solide (et pas seulement chez les Nuls), pour qui annoncerait une suite il y aurait de l’argent à se faire, n’est-ce pas ?
      Dans un monde où la valeur essentielle est l’argent, je m’étonne que personne n’y ait encore pensé...

      Personnellement les reprises dont nous innondent le cinéma comme la BD ne m’inspirent que le plus profond dégoût, comme tous les plagiats.

      Xana Jean


    • Axel_Borg Axel_Borg 6 décembre 16:57

      @xana

      Ah parce que tu étais sérieux ? Môssieur se lance alors pour prolonger l’oeuvre de Victor Hugo, il est vrai que c’est à la portée du premier venu !
      Même en supposant que cette suite soit de qualité, tu te ferais dézinguer par tout l’aréopage médiatique pour avoir osé te mesurer à un mythe.

      C’est, toutes proportions gardées, ce qui arrive au pauvre Jean Dufaux qui a eu le culot de donner une suite à la Marque Jaune, le chef d’oeuvre de Jacobs et l’un des albums les plus géniaux de toute la BD ...

      Quant à l’argent, si c’est ta motivation première pour écrire, je vois mal pourquoi tu t’estimes écoeuré par le monde du cinema et de la BD, 2 machines à cash

      Sur le reste ...

      Xanax et Xanadu sont seulement les terminaisons de ton préfixe Xana puisque tu fais semblant de ne pas l’avoir remarqué ... Crois moi tu n’as pas à t’en faire pour mon erudition, j’en connais bien plus que ce que ton imagination peut produire.

      Quant au choix du pseudo Axel Borg, pour ta gouverne il date de 2008 parce que je lisais Lefranc à l’époque. Mais un pseudo ne résume pas tout d’une personne, c’est un peu réducteur comme pensée ... Si une vie entière et une personne se résumait en une dizaine de caractères cela se saurait, non ?

      Si je t’ai taclé au post precedent enfin, c’est juste que primo je pensais que ta reaction était du 2e degré ...

      Et secundo j’ai du mal à comprendre ce que foutent (globalement je parle) les gens sur ce forum, qui postent sans jamais réagir à l’article.

      Que le papier ne les intéresse pas, pourquoi pas ... Que le sujet (sport, cinema, BD) soit considéré comme pas assez noble compare à la politique (au demeurant duquel on peut voir en tant que modérateur la médiocrité de beaucoup de rédacteurs ici qui ne comprennent rien à l’économie comme tant de nos compatriots, et raisonnent avec un prisme déformé comme si la France était seule au monde)

      Mais pour perdre son temps à raconteur n’importe quoi, désolé je ne vois pas l’intérêt ...

      Pour conclure, tu évoques ton dégoût des plagiats en cinema et BD. Développe !


    • xana 6 décembre 18:13

      @Axel_Borg
      Faut-il être con pour prendre au premier degré une prétendue ambition de faire une suite à La Légende des Siècles !
      Mon post avait seulement pour but de ridiculiser la prétention de gens comme toi qui croient faire oeuvre littéraire en commentant de la BD et ne craignent pas de se comparer à des écrivains tout en produisant du plagiat au kilomètre.
      Cher tâcheron de la BD commerciale, je te laisse à tes savantes évaluations dans un domaine aussi vital pour la culture humaine. Et pour ta gouverne Xana n’a jamais été un préfixe. Mais ce n’est pas dans Google... Comment pourrais-tu le savoir ?

      Jean Xana


    • Xenozoid Xenozoid 6 décembre 18:22

      @xana

      incroyable le nombre de prénoms que tu as,ça vaut la multiplication des pains pendant les jeux


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 6 décembre 18:27

      @xana

      J’ai déjà vu un tas de connards sur Avox , mais toi t’es une synthèse (plagiat) . Va faire ta révolution en robe de chambre, planqué en Roumanie. N’oublie pas la bledine , ton dentier trempe, et vas te coucher .


    • Axel_Borg Axel_Borg 7 décembre 09:08

      @Xana,

      Depuis plus de 10 ans que j’échange sur des forums, je crois que tu décroches haut la main la palme de la débilité depuis ton lointain goulag intellectuel : direct au Hall of Fame des Abrutis en deux posts.

      Il y avait le point Godwin, il y aura désormais le point Xana, le climax de la stupidité en deux posts seulement ...

      Bref, c’est bien ce que je craignais plus haut, tu es la quintessence du pauvre type qui n’a rien d’autre à faire de sa misérable existence de larve sans cerveau que de produire de la diarrhée verbale sur des articles qu’il ne lit pas (au mieux) ou ne comprend pas (au pire).

      Les week-ends doivent être longs pour toi avant que Maman ne te donne tes tupperwares pour la semaine et toutes tes chemises à carreaux bien repassées.

      Tu m’accuses de plagiat ? Prouve-le formellement alors ... Bon courage dans ce cas ...

      Quant à l’appellation B.D. commerciale, si tu avais lu un minimum le papier tu aurais compris que je dénonce le phénomène puisque le 9e art n’en est justement plus un pour tous ces blockbusters des maîtres Jacobs, Martin et Goscinny / Uderzo.

      Enfin je ne pretends nullement révolutionner la culture humaine avec ce modeste papier. L’objectif d’un forum est d’échanger et de partager avec les autres, pas de se prendre pour un académicien, ce que tu ne seras jamais car à défaut de me ridiculiser, c’est toi qui te répands dans ta fange pathétique, sans montrer ni humour ni intelligence au titre de roi des cloches.

      Bref tu es un « homo trollus », tu m’as compris l’archétype de la buse qui erre d’article en article sans pouvoir jamais poster quoi que ce soit de constructif et encore moins d’intéressant.

      Mais si tu t’en sens capable avec ton QI d’huître avariée, viens discuter politique sur les posts de cet article foot sur lequel j’avais republié dans les commentaires un papier politique censure par le site (sans doute pas dans la moule de la pensée unique en vigueur ...)

      https://www.agoravox.fr/culture-loisirs/sports/article/histoire-geopolitique-de-la-coupe-209768

      Les camarades de ton petit club d’écervelés, si prompts à cracher sur la partie foot, n’ont pas dépassé sur la partie politique le stade de la logorrhée qui semble être votre seule signature

      Sur ce bon week-end


  • Buzzcocks 6 décembre 17:01

    Au moins dans B&M, ils ont gardé le fait qu’une aventure se limite à 1 ou 2 tomes. Parce que la tendance de la BD actuelle, est de feuilletonner comme pour les séries télés pour garder le client captif.

    On prend un Thorgal du début, un tome = une aventure. Maintenant, c’est trois séries en parallèle, une qui suit Thorgal, une autre Kriss de Valnor, et une autre Jolan.Et on n’y comprend plus rien ou presque. Le dernier qui vient de sortir, je l’ai lu en supermarché, ça m’a complètement passé au dessus de la tête.


    • Axel_Borg Axel_Borg 6 décembre 17:14

      @Buzzcocks

      En effet la pratique du cliffhanger se pratique de plus en plus ... Les diptyques de Largo Winch, idem chez IR$ ou Alpha, sans oublier XIII et son interminable saga reprise pour un nouveau cycle entier par Yves Sente.

      Le problème de la BD est connu, un marché trop vaste avec trop de titres, et seuls quelques blockbusters qui emergent ...

      Je ne me prononcerais pas pour Thorgal, série que je n’ai jamais trop aimé personnellement.

      Pour B&M, il y aura bientôt overdose à force d’accumuler les pays différents (URSS, Etats-Unis, Inde, Belgique, Afrique du Sud, Grèce, Italie, Chine, Hong Kong) via les reprises, mais surtout des histoires sans saveur.

      Franchement je m’étonne qu’ils n’aient pas encore sorti un album au Brésil ou en Argentine avec une superbe planche sur les chutes d’Igazu sur les traces d’anciens nazis qu’Olrik serait comme par hazard allé rejoindre sur place, plus un passage en Suisse via les banques de Genève ou Zurich, pour d’autres belles images le long des lacs. Franchement vu le niveau des B&M, la trame pourrait passer ... Mais c’est vrai que Lefranc avait affronté le Dr Mengele dans « Londres en Péril » (2008), et qu’IR$ avait abordé le sujet de l’argent juif vole par les Nazis dans son premier diptyque (La Voie Fiscale + La Stratégie Hagen).

      A ce sujet le Renaudot 2017 d’Olivier Guez est à lire (La Disparition de Josef Mengele) tout comme le Pacte Holcroft (1978), voir aussi le film « Ces garçons qui venaient du Brésil » avec trois grands acteurs, G. Peck, L. Olivier et J. Mason

      Mais la franchise James Bond, au cinéma, subit le meme problème que B&M, bref une agence de voyages sans imagination selon moi ... Exception faite de Casino Royale (génialissime), les films avec Daniel Craig sont en train de tuer la série selon moi, si loin du 007 incarné par Sean Connery et trop brièvement par Pierce Brosnan ...


  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 6 décembre 17:40

    Les BM je n’ai pu que les emprunter à la bibli dans ma jeunesse . Sniff . Alors aujourd’hui si papa Noël existe , et qu’il est sympa (j’ai été sage cette année en arrêtant de cloper ...) ,il me les apportera devant un de mes convecteurs électriques . Voilà.


    • Axel_Borg Axel_Borg 7 décembre 09:12

      @Aita Pea Pea,

      Mon modus operandi est désormais limpide pour les B&M : lecture en diagonale à la Fnac pour évaluer le dessin et la qualité du scenario ...

      Si OK j’achète sinon il reste au rayon nouveautés

      Quant à XIII, Alpha, Largo, Alix ou Lefranc, je n’essaie meme plus, la derniere série que j’ai acheté c’est Dantès et encore je me suis arrête au tome 6, dès le 7 ça partait trop en grand n’importe quoi.


    • In Bruges In Bruges 7 décembre 10:32

      @Aita Pea Pea
      Moi aussi j’ai été sage. J’ai pas lu le Tome 8, mais j’ai arrêté la tome de Savoie.
      Donc, pour Noël, je voudrais les œuvres complètes de Manara.


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 7 décembre 12:07

      @In Bruges

      Ahhh Manara qui savait si bien dessiner les femmes...


    • S.B. S.B. 7 décembre 19:40

      Côté féminin, il y a Giovanna Casotto.


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 7 décembre 19:56

      @S.B.

      Bises Sabine .


    • S.B. S.B. 7 décembre 20:02

      Bonjour la Polynésie. 


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 7 décembre 20:18

      @S.B.

      Le marais audomarois aujourd’hui...là ou je suis né. Un grand amour pour la culture polynésienne où j’ai vécu deux décennies et où j’y ai une partie de ma famille. Sinon , pourquoi n’apportes plus tes textes ici ?


    • S.B. S.B. 7 décembre 20:35

      @Aita Pea Pea
      Quand je vois les obsédés du sionisme, les prétentieux méprisants, les malhonnêtes dont le but est de provoquer du clic, les idéologues à œillères, les zélateurs de l’islamisme, les pathologiques qui publient tous les jours, je n’ai plus envie d’écrire dans un endroit où il n’y a plus rien à lire.


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 7 décembre 20:45

      @S.B.

      Je te comprends ...mais bon si les talentueux desertent ... Sniff. Sandro disait la même chose il y a peu .


    • S.B. S.B. 7 décembre 21:00

      @Aita Pea Pea
      Pas grave. Ces gens me font fuir, c’est comme ça. 
      A une prochaine fois.


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 7 décembre 21:03

      @S.B.

      Sur...porte toi bien ....bises


Réagir