mardi 29 janvier 2019 - par Fergus

Les « Carnets de voyage » à La Folle Journée 2019

Malgré les intempéries et les frimas de l’hiver, les amateurs de musique classique vont, une fois une plus, se rendre dès demain en nombre dans la belle ville de Nantes à l’occasion de La Folle Journée 2019…

JPEG

Devenu incontournable depuis sa première édition il y a un quart de siècle, cet évènement musical à nul autre pareil aura lieu du mercredi 30 janvier au dimanche 3 février dans les salles de la Cité des Congrès et du Lieu Unique, l’ancienne biscuiterie LU transformée depuis des années en espace culturel. Pour sa 25e édition, La Folle Journée proposera cette année 290 concerts interprétés pour la plupart d’entre eux par des formations et des artistes de renommée internationale, 24 conférences et de nombreuses prestations musicales gratuites dans la Grande Halle autour d’un thème séduisant et propre à faire travailler l’imagination : les « Carnets de voyage »

En 2019, les organisateurs – depuis toujours placés sous la direction artistique de René Martin, le fondateur de ce festival – ont choisi la continuité thématique. Après s’être tournés « Vers un monde nouveau » en 2018, ce sont en effet les « Carnets de voyage » qu’ils ont choisi de proposer au public de cette nouvelle édition. L’occasion d’entendre et de découvrir dans l’Œuvre des compositeurs qui figurent au programme les opus qui leur ont été inspirés par des voyages effectués en pays étranger ou par la représentation musicale qu’ils avaient de contrées plus ou moins lointaines, à l’image du Lillois Édouard Lalo dont la célèbre et superbe Symphonie espagnole – composée pour le violoniste virtuose Pablo de Sarasate – symbolise si bien l’Espagne bien qu’il n’ait jamais franchi les Pyrénées !

Depuis l’époque baroque, les compositeurs ont voyagé pour faire découvrir leur musique à un public nouveau hors de leurs frontières nationales, mais également pour s’imprégner de cultures différentes et trouver dans les formes d’expression musicale étrangères matière à de nouvelles inspirations. Parmi les grands noms de la musique classique qui sont le plus souvent associés au voyage figurent notamment Mozart, Rossini, Berlioz, Liszt, Mendelssohn, Tchaïkovski, Dvořák et Rachmaninov, auxquels il convient évidemment d’ajouter la plupart des compositeurs contemporains qui ne se sont pas privés d’utiliser les facilités de déplacement modernes.

Aux noms précédemment cités, il convient d’ajouter dans la programmation de La Folle Journée 2019 d’autres grands compositeurs, de Haendel à Ligeti en passant par Scarlatti, Beethoven, Schubert, Chopin, Verdi, Mahler et Stravinsky. De concerto en symphonie, de trio en octuor, tous nous ferons voyager à leur manière, ici en Écosse, là en Espagne ou en Italie, ou bien encore en Hongrie et en Roumanie. Nous irons également, cela va de soi, en Russie, et bien entendu en Amérique : du nord avec la Symphonie du Nouveau monde de Dvořák ou Un Américain à Paris de Gershwin ; du sud avec les œuvres inspirées par l’Argentine ou le Brésil. Et pourquoi pas ? Dans les steppes de l’Asie centrale avec Borodine ou, plus audacieux encore, Des canyons aux étoiles à l’écoute de Messiaen ?

Lors de l’édition 2018 de La Folle Journée, ce ne sont pas moins de 135 000 billets qui ont été vendus pour un taux de remplissage de 97 %. Nul doute que, cette année encore, le succès sera au rendez-vous grâce à une programmation riche et variée qui devrait satisfaire tous les goûts existant en matière de musique classique, et cela pour le plus grand plaisir d’un public infiniment plus varié, entre béotiens et mélomanes confirmés, que celui des prestigieuses salles de concert de Berlin, Londres, New York, Paris ou Vienne. Ce n’est pas là le moindre charme de La Folle Journée.

Satisfaire les goûts, mais aussi, grâce à une politique tarifaire spécialement adaptée*, induire chez des milliers d’enfants l’envie d’en découvrir plus sur le monde classique et ses filiations, parfois étonnantes, avec d’autres genres musicaux. Et pourquoi pas susciter parmi tous ces enfants des envies instrumentales ou vocales ? N’oublions pas que c’est toujours dans les salles, au contact des compositeurs de génie et des grands interprètes, que naissent les vocations. La Folle Journée est, à cet égard, un lieu privilégié.

Lors de l’édition 2018, 9000 places à 4 euros ont été délivrées aux scolaires et à des handicapés

Lien : le site de La Folle Journée



12 réactions


  • Eliane Jacquot Eliane Jacquot 29 janvier 2019 12:15

    Bonjour Fergus,

    En ces temps incertains et d’une violence inouïe , merci à vous de nous faire partager ces moments de culture dans votre belle région, mais aussi de rappeler que « grâce à une politique tarifaire spécialement adaptée* »,La folle journée de Nantes permet « d’ induire chez des milliers d’enfants l’envie d’en découvrir plus sur le monde classique et ses filiations, parfois étonnantes, avec d’autres genres musicaux. »


  • Manu Manu 29 janvier 2019 20:53

    J’ai écouté quelques concerts de La Folle Journée en région ce weekend. Tout simplement bluffant : du trio Chausson au quatuor Modigliani, en passant par Voces8 et un duo de piano à 4 mains, chapeau pour la diversité et l’accessibilité (6 € pour le dernier). Permettre dans une ville comme la Flèche la représentation de sommités mondiales est remarquable. Vivement l’année prochaine !


    • Fergus Fergus 29 janvier 2019 23:43

      Bonsoir, Manu

      Les concerts déconcentrés en Pays de Loire  avec des artistes de très grande renommée  sont toujours très appréciés, comme vous en êtes le témoin. Cette année, c’était une dizaine de lieux (y compris l’Île d’Yeu) qui étaient concernés et c’est une initiative qu’il faut saluer.

      Merci pour votre commentaire.

       


  • troletbuse troletbuse 29 janvier 2019 21:12

    Vous auriez pu parler du chanteur ou de la chanteuse choisie pour l’eurovision. Macrounet doit être content. Il est du même bord, et en plus il veut être roi. smiley

    https://www.youtube.com/watch?v=tCJRigN2DmI


    • troletbuse troletbuse 29 janvier 2019 21:14

      @troletbuse
      Veuillez m’excuser Fergus, vous l’avez mis dans le titre smiley


    • Fergus Fergus 29 janvier 2019 23:45

      Bonsoir, troletbuse

      Permettez-moi de ne pas partager votre hilarité sur le sujet !


    • Cadoudal Cadoudal 30 janvier 2019 00:59

      @troletbuse
      C’est un thread de bourges mélomanes humanistes ici...

      Viens pas nous emmerder avec tes tarlouzes algériennes monarchistes qui vont chanter la culture française à Tel Aviv...

      Vraiment déplorable ton comportement...

      Et encore je pèse mes mots, sinon je pourrais t’apprendre le Bien, le Beau, le Vrai avec un grand débat national dans ta face de craie...

      Non mais...


    • troletbuse troletbuse 30 janvier 2019 08:08

      @Cadoudal
       smiley smiley smiley


    • troletbuse troletbuse 30 janvier 2019 08:30

      @Cadoudal
      L’année prochaine, j’espère qu’ils choisiront un pédophile confirmé smiley
      Faut pas discriminer et surtout ne pas utiliser le mot « folle »


    • troletbuse troletbuse 30 janvier 2019 08:31

      @Cadoudal
      Ou bien un djihadiste chanteur rapatrié de Syrie


Réagir