samedi 18 mars - par fatizo

« Mr & Mme Adelman » de Nicolas Bedos. Drôle et intelligent

L’histoire :

Comment Sarah et Victor ont-ils fait pour se supporter pendant plus de 45 ans ? Qui était vraiment cette femme énigmatique vivant dans l’ombre de son mari ?

Amour et ambition, trahisons et secrets nourrissent cette odyssée d’un couple hors du commun, traversant avec nous petite et grande histoire du dernier siècle.

Le premier film de Nicolas Bedos a bénéficié d’une large couverture dans les médias, ce qui, avouons-le, n’est pas toujours un gage de qualité.

Mais je ne vais pas tourner autour du pot, « Monsieur & Madame Adelman » est un excellent film.

Tout d’abord qu’il est bon de voir un film qui respecte le spectateur, qui au niveau de l’esthétisme ne ressemble pas à un téléfilm sur grand écran, ce qui se produit bien trop souvent dans le cinéma français.

Autre grande réussite, j’ai rarement vu des acteurs vieillir de 40 ans avec du maquillage en rendant un résultat si crédible.

Petite gêne, on a été si habitué de voir Nicolas Bedos dans ses sketchs à la télévision qu’on se dit à quelques reprises qu’il oublie qu’il doit avant tout interprété un rôle. Étrangement, cette petit gêne s’estompe lorsque le personnage de Victor prend de l’age, et que Nicolas ressemble de plus en plus à Guy.

Et puis à l’heure ou l’on refait le bilan de 14 années de présidence mitterrandienne pour y trouver toutes les qualités, Nicolas Bedos, en filigrane, n’oublie pas de charger une gauche qui s’est bien reniée depuis les années 70.

« Monsieur & Madame Adelman » n’oublie personne. L’embourgeoisement, l’usure du couple, la famille. A la fois drôle, tendre et cruel, le premier film de Nicolas Bedos est une réussite.

téléchargement

Que ce soit Denis Podalydès en psy, ou Pierre Arditi en père, les seconds rôles sont magnifiques.

Si on pose la question de savoir si Nicolas Bedos n’aurait pas dû se contenter de rester derrière la caméra, il n’en est rien de sa compagne Doria Tillier, co-scénariste du film, qui crève l’écran et surprend pas la qualité exceptionnelle de sa prestation .

Même si « Monsieur & Madame Adelman » possède quelques imperfections, il faut voir ce film si différent des comédies françaises habituelles qui se ressemblent toutes. Nicolas Bedos à le talent et le courage d’emmener le spectateur vers le haut, ici l’humour est aussi un prétexte pour nous faire réfléchir sur de nombreux sujets.

P.S

Je vous parlerai bientôt du sublime » The lost city of Z ».

 



5 réactions


  • Rincevent Rincevent 18 mars 20:33

    Ma compagne sort de le voir. Enchantée !


    • fatizo fatizo 18 mars 21:09

      @Rincevent

      Bedos n’a pas fait les choses à moitié. Au niveau de l’humour on n’est pas déçu. Mais vu le niveau habituel des humoristes qui deviennent réalisateur, on ne peut qu’être agréablement surpris par ce film . 
      Une histoire bien construite et une critique bien sentie de la société française de ses 50 dernières années.

    • Rincevent Rincevent 18 mars 22:15

      @fatizo

      Ce qui était à craindre, effectivement, c’était un « film d’humoriste » avec des numéros à la Bedos. Ce n’est pas du tout le cas, apparemment.


  • Claudec Claudec 19 mars 18:59

    Facile, peut-être, comme savent le faire les bobos, mais « Drôle et intelligent », surprenant de la part d’un Bedos.

    Après tout, un fils peut sortir des traces de son père !

  • François Vesin François Vesin 20 mars 13:52

    Ecriture, scénario et réalisation devraient constituer un sans-fautes, mais :

    - pas une once d’empathie avec « le genre humain » , émotions zéro !
    - le second degré permanent et les sarcasmes à tout va, ça use !
    - deux intelligences cérébrales ne font pas une intelligence du cœur !
    - un dernier quart d’heure poussif sur base d’un invraisemblable Alzheimer !
    Allez le voir malgré tout ne serait-ce que pour vous demander ensuite
    si l’écrivain c’est Lui ou Elle !!!?

Réagir