mercredi 12 décembre 2018 - par Orélien Péréol

P(art)cours Dakar

Le P(art)cours Dakar est une initiative privée du centre d’art RAW Material Company et de Céramiques Almadies. Le P(art)cours est soutenu par Eiffage et par le ministère de la Culture du Sénégal.

Le P(art)cours se déroule du 3 au 15 décembre dans vingt-trois espaces d'exposition dans toute la ville et en banlieue. Sa particularité est d'être un focus sur des lieux permanents d'expositions, qui vise autant à rassembler un public dans un événement comme une fête, qu'à faire mieux connaître ces lieux pour qu'ils améliorent leur visibilité tout au long de l'année.

Le centre d’art RAW Material Company a été fondé par Koyo Kouoh en 2008. RAW signifie brut en anglais et pionnier en wolof, la langue la plus courante au Sénégal. Company exprime l’idée du collectif et de l’entreprenariat. Koyo Kouoh vit à Dakar et en Suisse, elle est reconnue comme l’une des femmes les plus importantes d'Afrique, et œuvre comme curatrice un peu partout dans le monde.

Les Céramiques Almadies ont été fondées par Mauro Petroni en 1983. C'est son atelier de créateur et un lieu d'exposition. « Une belle exposition est comme une création. » dit-il dans une interview. Il est de toutes les aventures artistiques du pays. Il est lié au BTP Eiffage, le plus important mécène du pays, dont il a géré presque tous les événements depuis des lustres, et qui aide le P(art)cours.

Theo Petroni réalise la communication : un site très bien fait qui reprend la succession des années (tout est très centré sur cette idée de permanence, de durée dans la présence et dans l'action artistique...) et une brochure belle et efficace, qui sait conduire son participant avec brio. Un plan détachable précise les lieux dans sa ville et chaque espace d'exposition est valorisé sur deux pages consécutives, l'une, à gauche, présentant la galerie, le lieu de l'exposition, l'association.... avec un plan du quartier et, à droite, l'exposition, par une présentation textuelle poétique et une photo emblématique du travail des artistes. Les dates des vernissages. Du travail d'orfèvre.

Alors, sans faire le tour des 23 lieux... voyons-en quelques-uns.

Au RAW Material Company, les participant(e)s de la Session 5 exposent une restitution publique sur le thème Germination, sous la direction d'Otobong Nkanga. L'atelier des Céramiques Almadies reprend et poursuit l'idée du Salon des Jungles Urbaines, déjà mise en œuvre en 2016 (toujours la continuité, la durée...) avec quinze artistes qui creusent leur chemin dans le paysage précaire de la ville.

La Loman Art House accueille tout au long de l’année expositions d’art contemporain et ateliers pédagogiques. Six artistes y présentent leurs œuvres comme des combats à arme légère portant regard aigu sur le monde : Vague à l'a(r)me.

Yataal Art signifie « élargir l’art » en Wolof, est une association d’action culturelle, sociale, artistique. Elle a de multiples activités portées par le souci de valoriser le quartier historique de la Médina. Face à face : deux maisons en vis-à-vis accueilleront une exposition sur les tirailleurs sénégalais par le peintre Mam Musa Ndiaye.

La diversité des approches de l'art, des formes, des matériaux, des concepts est un des attraits de ce parcours de l'art dans Dakar, ville étonnante de vitalité créative, artistique et culturelle.

http://www.partcours.art/catalogues/septieme-edition/




Réagir