lundi 2 décembre - par Theothea.com

« Père ou Fils » Jugnot & Braoudé en Réincarnation à La Renaissance

Avec, en toile de fond, la renaissance pour échange de peau, substituer momentanément le corps d’un père à celui de son fils et réciproquement, voici donc le programme de la sixième comédie de Clément Michel co-mise en scène par Arthur Jugnot & David Roussel.

 

JPEG - 123.2 ko
PERE OU FILS
© Svend Andersen

  

Si d’emblée il est possible d’imaginer les équivoques et les quiproquos engendrés par une telle permutation entre un jeune peintre-copiste et un homme politique, c’est peu de dire que les deux cobayes à cette expérimentation pour le moins fantastique s’avèrent d’un acabit antagoniste puisqu’a priori l’empathie circule très mal entre eux.

Aussi disons qu’à la faveur du sommeil des protagonistes, si possible réparateur, le cauchemar en filiation pourrait débuter et se renouveler tout au long de la pièce de manière récurrente mais voilà qu’à la surprise générale, d’étapes colériques en étapes hystériques, une incontestable prise de conscience de la difficulté à assumer « l’autre en soi-même » pourrait paradoxalement inciter à une plus grande tolérance voire une meilleure compréhension pour devenir respectivement père de son fils & vice versa.

 

JPEG - 121 ko
PERE OU FILS
© Svend Andersen

  

Si l’objectif prioritaire de l’auteur, du binôme des metteurs en scène et de leurs interprètes déchaînés sur scène, est d’abord de faire rire à outrance façon « Boulevard », chemine néanmoins en permanence une petite musique parallèle tendance psychologisante qui insinue à l’oreille du spectateur l’efficacité redoutable d’une transmutation familiale si peu réaliste et pourtant si conforme au non-dit transgressif.

En effet, se mettre à la place d’autrui selon des schémas de pensée extrinsèques et un point de vue relationnel au monde différencié n’est, de toute évidence, point aisé, aussi quand subitement cette double « incarnation » s’effectue à l’insu du plein gré, c’est comme si une véritable master class du savoir-vivre ensemble « paternel et filial » s’abattait sur l’un et l’autre ainsi que, par voie de contagion, sur l’entourage immédiat.

 

JPEG - 101.5 ko
PERE OU FILS
© Svend Andersen

  

Ce parti pris artistique étant accepté, rien ne s’opposera plus à ce que les spectateurs baissent la garde, se laissent emporter par un torrent de rires et renoncent à contrecarrer l’apparente invraisemblance.

Pour le meilleur ou pour le pire, la purge du divertissement est en action radicale et il ne servirait à rien de vouloir la raisonner ou bien même de tenter de l’arraisonner.

Dans cette perspective trépidante, les acteurs sont au taquet avec, en tête de gondole, Catherine Hosmalin et Patrick Braoudé en orbite brute de décoffrage ; ce qui permet à leurs partenaires (une journaliste, une fiancée et un entremetteur) de se la jouer « sérieusement impliqués » bien que sans cesse au bord de la rupture d’avec le simple bon sens.

 

JPEG - 115.9 ko
PERE OU FILS
© Theothea.com

  

Arthur Jugnot, la tête entre deux casquettes, sert de fil conducteur à tout son monde alors que du jeu à la mise en scène s’établit comme un lien tendu indissociable entre pulsion existentielle et posture délibérée.

Cette création surréaliste opère sur les méninges comme un tour de forces telluriques vis-à-vis duquel l’esprit critique doit assurément plaider son incompétence viscérale.

Ce drôle d’happening est pleinement providentiel car il force à penser contre soi-même… et même, à certains instants privilégiés, à refuser de penser quoi que ce soit.

  
photos 1 à 3 © Svend Andersen 
photos 4 & 5 © Theothea.com
  
PERE OU FILS - **.. Theothea.com - de Clément Michel - mise en scène Arthur Jugnot & David Roussel - avec Patrick Braoudé, Arthur Jugnot, Catherine Hosmalin, Flavie Péan, Julien Personnaz & Laurence Porteil - Théâtre de La Renaissance

  
  

JPEG - 78.7 ko
PERE OU FILS
© Theothea.com

   



1 réactions


  • Ruut Ruut 4 décembre 08:27

    Notons que Artiste et Politiques sont tous les 2 issus du monde de la Littératures et aucun n’as de bagage ni d’exigence scientifique.

    Ils sont donc identiques et interchangeable a souhait....


Réagir